Categories ActualitésSociété

GRAVE INCENDIE AU MARCHE DE THIAROYE GARE : Le feu décime  15 places d’affaires et cause près d’un milliard de pertes

15 places d’affaires réduites en cendres. C’est le bilan de l’incendie qui s’est produit le 14 Août dernier au marché de Thiaroye gare dont les dégâts matériels ont été estimés à près d’un milliard selon les commerçants. A notre arrivée sur les lieux, nous avons trouvé une équipe des  sapeurs- pompiers aidés par les policiers du Commissariat d’arrondissement de Thiaroye et des éléments de la société Eiffage  avec leurs engins « Caterpillar »qui s’activent à déblayer les lieux très étroits. Les engins ont eu même à démolir certaines cantines presque en ruines pour faciliter le travail des sapeurs –pompiers. Parfois, on entendait le bruit d’une bonbonne de gaz exploser.

D’après des délégués de ce marché vice-président Unacois Jappo Assane Ka « C’est l’économie du sénégal qui a basculé à quelques jours de la Tabaski. Pour les dégâts, ils sont d’abord d’ordre matériels, ensuite psychologiques et  enfin financiers car il y en a parmi qui avaient emprunté de l’argent pour les besoins de la fête de Tabaski ».

Khadim Sylla commerçant victime peine même à échanger quelques mots avec nous « C’est dur. Mais on s’en remet à Dieu. Il y a des gens parmi nous qui avaient amené fraichement des bagages pour la Tabaski. Nous ne savons pas les causes de l’incendie. Mais, c’est vraiment douloureux ».

Les tabliers ont tenu aussi à exprimer leur désarroi lors du passage hier d’une délégation de l’Unacois qui était venue les appuyer. Selon Abdourahmane Kane, un tablier victime « Ce ne sont pas les propriétaires des cantines qui ont perdu leurs bagages dans cet incendie. Nous aussi tabliers, nous sommes des victimes car nous avons perdu des millions ».

Selon le lieutenant Pape Ange Michel Diatta du Groupement national des sapeurs –pompiers « C’est vers les coups de 04 heures 15 que nos services ont été alertés par un incendie au niveau du marché de Thiaroye gare. Et c’est à 04 heures 30 que nos éléments sont arrivés pour essayer de circonscrire le feu. Et c’est à 06 heures 45 minutes que le feu a été circonscrit avant d’être éteint à 07 heures 18.Mais néanmoins, nos éléments sont là pour  faire des opérations de déblai et de dégarnissage pour éviter  des désagréments ».

Sur les moyens logistiques et humains mobilisés pour éteindre le feu, Monsieur Diatta soutient que « Nous avons mobilisé des engins dont 04 Fpj, 02 camions citernes Gc, 01 voiture sauvetage déblai, 01 Caterpillar et 39 éléments pour éteindre le feu ».

Comme difficultés évoquées pour l’intervention, Lieutenant Diatta soutient que « C’est la configuration des lieux. L’accès est très difficile. De plus, il y a la présence de bonbonnes de gaz à l’intérieur des cantines devenue très étroite. En plus de ça, il avait un problème d’hydratants dont une rupture dans l’alimentation de l’eau ».

Sur l’origine de l’incendie, les motifs restent pour le moment inconnus. L’on nous signale que la  Police de Thiaroye a ouvert une enquête pour élucider cette affaire.

La sécurisation des marchés de Pikine au cœur des débats

Avec ce énième incendie qui continue d’affecter les marchés de la banlieue. Car après Pack Lambaye et avant Sandicat puis Diamalaye(Gueule Tapée) de Golf Sud, la sécurisation des équipements marchands au niveau du Département de Pikine  doit aujourd’hui être posée. De l’avis du  Préfet du Département de  Pikine Moustapha Ndiaye qui était sur les lieux « Nous sommes confrontés à un problème d’inaccessibilité dans ce marché. Ce qui nous a permis de solliciter Eiffage pour les engins de bord ».Et de poursuivre pour promettre des mesures « Avec la récurrence des incendies de marché, la Commission auxiliaire de la Protection civile va effectuer une visite dans les marchés pour rappeler aux commerçants certaines obligations dont le respect des normes de sécurité dans les constructions de marchés, la mise en place de bouches d’incendie et le renouvellement des installations électriques devenues presque vétustes ».

Théodore SEMEDO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *