Hajj 2021: ce sera un parcours du combattant

De nombreux musulmans à travers le monde risquent de ne pas effectuer le pèlerinage à la Mecque en 2021. Ou ne pourront jamais accomplir ce cinquième pilier de l’Islam.

 

En effet, le ministère saoudien de la Santé a décidé d’exiger de tous les pèlerins externes souhaitant effectuer le Hajj cette année qu’ils obtiennent deux doses de vaccin approuvé par l’Oms contre la Covid-19. Selon le site haramainsharifain.com, le ministère a également ordonné d’exclure les groupes les plus vulnérables du pèlerinage et de limiter les groupes d’âge à seulement 18 à 60 ans. En termes clairs, pour le vaccin, les Hujjaj devront recevoir la deuxième dose du vaccin avant d’arriver dans le Royaume au moins une semaine avant le Hajj. «Les Hujjaj devront également obtenir un test certifié et négatif du test Covid-19 Pcr, 72 heures avant leur arrivée dans le Royaume», ordonnent les autorités des Lieux Saints de l’Islam. Avant d’exiger que tous les pèlerins soient soumis, dès leur arrivée à la Mecque, à une quarantaine obligatoire de 72 heures, qui ne prendra fin qu’après un test Pcr négatif. Ces mesures sanitaires mises en place pour pouvoir effectuer le pèlerinage inquiètent au Sénégal. Cheikh Bamba Dioum, président du Gie «Yoonu Makka» y voit «un double problème» pour les Sénégalais soucieux d’effectuer le pèlerinage cette année.

 

 

 

 

 

 

Baba MBALLO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*