Categories ActualitésPolitique

Idy vainqueur du mercato de la pré-présidentielle : 11 des 21 candidats recalés l’ont rejoint

Les soutiens se multiplient et s’accélèrent comme pas possible. Depuis quelques jours, des leaders politiques et pas des moindres convergent massivement vers la coalition du président de Rewmi, Idrissa Seck, au détriment des quatre autres candidats notamment Ousmane Sonko de Pastef, Cheikh Issa Sall de Pur, Madické Niang de « Madické 2019 » et le président sortant Macky Sall. Le Témoin vous présente la « grande » coalition de Idy 2019…

À moins de deux semaines du premier tour de la présidentielle du 24 février prochain, le rythme de soutiens à la candidature du candidat de la coalition Idy 2019 s’accélère à grande vitesse. Et ils sont aujourd’hui plus d’une vingtaine de leaders de partis, de mouvements ou de coalition de partis à signer un acte de mariage avec Idrissa Seck au détriment de Macky Sall, président de la République sortant, Madické Niang de la coalition « Madické 2019 », Ousmane Sonko de Pastef et Issa Sall de Pur…

11 des 21 candidats recalés disent oui à Idy

Le mercato a été lancé au lendemain de la publication définitive par le Conseil constitutionnel de la liste des candidats devant prendre part à l’élection présidentielle du 24 février prochain. C’est à ce moment-là que les différents candidats ont mis en branle leurs stratégies et déployé leurs opérations de charme pour convaincre les candidats recalés de les soutenir. Idrissa Seck, l’un des cinq candidats ayant obtenu le feu vert du Conseil Constitutionnel pour prendre part à la présidentielle du 24 février, est le plus grand bénéficiaire de ce mercato. Sur les 21 candidats recalés et membres du collectif des 25 candidats de l’opposition (C25), onze ont rejoint sa coalition Idy2019. Des leaders politiques et non des moindres se sont ralliés au président du conseil départemental de Thiès. Khalifa Sall, actuel détenu le plus célèbre de Rebeuss, a finalement mis une croix sur sa volonté de participer à l’élection présidentielle du 24 février prochain. L’exmaire de Dakar et candidat recalé à cause de ses démêlés avec la Justice a décidé vendredi dernier de rejoindre la coalition Idy 2019. Un soutien de taille pour Idrissa Seck si on connait l’importante base électorale dont dispose l’ex-maire à Dakar et ses environs. Le leader de Rewmi pourrait voit donc sa cote électorale monter avec l’arrivée de Khalifa qui, faut le reconnaître, a tout simplement été écarté par peur…

Le leader de Rewmi peut tout doucement danser son « Ndawrabine » après avoir ferré le coordinateur du collectif des 25 candidats et président du Grand Parti, l’ancien ministre El Hadj Malick Gakou. En effet, l’arrivée à ses côtés du responsable politique de Guédiawaye peut beaucoup aider « Ndamal Kajjor » à gagner dans certaines coins de la banlieue mais aussi dans d’autres départements du pays et aussi au sein de la diaspora où Malick Gakou dispose d’une très bonne base politique… L’autre gros soutien que le candidat de Idy 2019 a décroché est Pape Diop de Bokk Guis Guis. Avec le soutien de l’ancien président du Sénat — et ex-maire de la capitale —, Idrissa Seck pourrait, en sus de Dakar, gagner dans le Sine-Saloum d’où le leader de Bokk Guiss-Guiss est originaire… L’ancien Premier ministre pourra aussi, à coup sûr, faire mal dans le Sénégal Oriental, plus précisément à Kédougou, avec l’arrivée de Moustapha Guirassy. Car, faut le rappeler, le député et ancien ministre de la communication, candidat recalé, a largement gagné ce département lors des élections législatives du 30 juillet 2017 devant la coalition présidentielle. Avec l’arrivée de ses frère et sœur Thiessois, Hadjibou Soumaré et Amsatou Sow Sidibé notamment, dans sa coalition, Idrissa Seck devrait aussi gagner haut la main dans la capitale du Rail qui est déjà son fief politique.

En effet, le président du conseil départemental de Thiès a la capitale du Rail dans sa poche depuis longtemps. Les arrivées dans ses rangs de l’ancien Premier ministre — et ex-président de la Commission de l’Uemoa — Hadjibou Soumaré, et du Pr Amsatou Sow Sidibé vont, peut-être, l’aider à noyer davantage la coalition Benno Bokk Yaakar dans la vielle-aux-deux-gares… En plus d’eux, le leader de Rewmi a pu avoir dans sa coalition cinq autres candidats recalés notamment le patron de presse Bougane Guèye Dany, le banquier Mamadou Lamine Diallo, l’informaticien et leader d’And Jëf, Mamadou Diop Decroix, l’ancien Premier ministre et banquier Abdoul Mbaye, l’ancien ministre et ex-maire de Saint-Louis Cheikh Bamba Dieye. Cinq responsables politiques de l’opposition pourront, chacun dans sa propre localité mais aussi sur le plan national, aider leur candidat à l’emporter sur Macky Sall.

Cinq autres « patrons » de partis ou de mouvements se sont joints à Idy…

Même s’ils n’ont pas le même poids politique que les susnommés, les cinq autres « patrons » de partis ou de mouvements pourraient bien inciter les électeurs à voter pour le candidat Idrissa Seck. Il s’agit du capitaine Mamadou Dièye, Cheikh Alassane Sène, Thierno Bocoum, Nafissatou Wade, Mor Dieng entre autres. Ces nombreux soutiens au leader de Rewmi ont permis à Idrissa Seck de gagner la bataille du mercato en attendant un éventuel soutien effectif du Pape du Sopi. Sans attendre ce dernier, beaucoup de responsables locaux du Pds ont déjà rejoint celui qui se présente comme l’actionnaire majoritaire de leur parti…

 

 

 

 

Le Témoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *