Categories ActualitésSociété

Intersyndicale des travailleurs de la SDE : «Nous poursuivons la grève»

Le prix de l’électricité flambe pendant que l’eau ne coule pas. C’est le quotidien des Sénégalais. Déjà en grève, Intersyndicale des travailleurs de la SDE, qui était en négociation avec le ministre de l’Eau, entend poursuivre son mot d’ordre. 

«Notre négociation avec le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam n’a pas produit les effets escomptés autrement dit nous ne sommes pas tombés d’accord. Parce qu’il maintient toujours les 10 % arguant que le gouvernement ne peut pas dépasser ce taux. Et la partie syndicale aussi était intransigeante, parce que la question de la répartition des 10 % avec les travailleurs de la SONES et de l’ONAS n’était pas équitable pour nous. Toutes les discussions que nous avons eues avec le ministre n’ont pas permis d’avoir un terrain d’entente. Serigne Mbaye THIAM nous a promis de nous revenir demain (mardi, Ndlr) le temps que nous aussi on aille rendre compte aux travailleurs de la SDE pour voir ensemble la conduite à tenir », explique Elimane DIOUF, coordonnateur de ladite intersyndicale.

Selon le syndicaliste, « le seul point qui a fait l’objet d’un accord c’est l’entrée d’un membre des travailleurs dans le Conseil d’administration ». Ce qui, selon Elimane DIOUF, n’est pas suffisant. « Nous poursuivons la grève. En même temps, nous allons tenir une assemblée générale avec tous nos camarades pour recueillir l’avis des travailleurs. Le soir, le ministre nous a conviés à une rencontre pour échanger encore. Aujourd’hui (hier, Ndlr), le mot d’ordre de grève a été bien suivi par tous les camarades. Personne n’est parti au travail. Sauf qu’il y a eu quelques zones où l’Etat a fait des réquisitions. Et nous dénonçons ce nombre de travailleurs qui ont été réquisitionnés, parce que les autorités ont exagéré et nous le dénonçons avec la dernière énergie. Nous continuons à suivre cet aspect», déclare le responsable syndicale.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *