Categories Politique

Investitures de Benno à Tambacounda : Le pire évité de justesse

 L’assemblée générale d’investiture de Benno Bokk Yaakaar de Tambacounda a failli virer au pugilat.

La salle de fête du centre culturel de Tambacounda qui a abrité la réunion d’investiture, convoquée par le coordonnateur régional de l’Apr (Alliance Pour la République), a été transformée en arène de lute où des coups de poing et jets de chaises se donnèrent gratuitement. Tout est parti quand le coordonnateur de la coalition résidentielle Mame Balla Lô a lu la lettre circulaire du président national de la Coalition BBY en l’occurrence le président de la République dans laquelle il demande aux militants de l’Apr et aux membres de Bby «de privilégier le dialogue et le consensus ou de lui faire parvenir tous ceux qui désirent postuler pour être investis». Aussitôt la lecture de cette circulaire terminée les chaises tombent de partout. Selon Monsieur Ousmane Ngom président du Mouvement des amis de Me Sidiki Kaba dans le Sénégal oriental, «ce désordre vient du camp du coordonnateur régional de l’Apr qui sait qu’il n’est plus majoritaire dans le département de Tambacounda». Il ajoute que «conscient de cela, il n’a pas intérêt à ce que les investitures se passent normalement parce que dans ce cas il ne sera plus député».

Ngom, la trentaine dépassée, a reçu une brique sur la cheville a-t-il laissé entendre, montrant la blessure entourée de bandage blanc. Selon El hadji Makhanéra, le porte-parole des jeunes qui ont investi Adama Soumaré, «toute investiture autre que celle de Adama Soumaré ne nous engage pas». Parce que, dit-il, «jusque-là la région de Tambacounda et sa jeunesse ont été mal représentées à l’hémicycle par conséquent nous n’accepterons plus que ces députés fantômes choisis pour les Tambacoundois sans leur aval nous représentent».

Après l’arrêt des échauffourées, les différents responsables se sont retirés parallèlement pour ensuite proposer trois listes. Une liste ouverte par le coordonnateur régional Mame Balla Lô qui a enregistré 23 dossiers pour seulement deux députés pour le département de Tambacounda, une autre liste ouverte par le camp de Me Sidiki Kaba représenté par son chef de cabinet Mounirou Tandjigaro et celle des jeunes dirigée par Adama Soumaré. Pour le coordonnateur de l’Apr et de la Coalition Bby de Tambacounda «l’Assemblé générale s’est bien déroulée bien que le consensus souhaité n’a pas été au rendez-vous et que le président national de la coalition donnera suite aux investitures». L’Alliance pour la république (Apr) de Tambacounda a défié le président en investissant 3 listes.

 

 

 

Walf Quotidien (Correspondance)  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *