Iran : Un officier des gardiens de la Révolution islamique abattu par des inconnus

Un officier du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) a été abattu par des inconnus à Téhéran, dimanche, a déclaré la division des relations publiques du CGRI.

Le colonel Sayyad Khodayari a été pris pour cible par deux assaillants à moto alors qu’il se trouvait dans sa voiture devant son domicile dans l’est de Téhéran, non loin du Parlement iranien.

L’incident a eu lieu dimanche aux alentours de 16 heures, heure locale, ont indiqué les médias d’État, ajoutant qu’il a été touché par au moins cinq balles au cou et aux bras.

Les assaillants sont actuellement recherchés par les services de renseignement et de sécurité, est-il précisé.

Aucun groupe n’a jusqu’à présent revendiqué la responsabilité de l’attaque.

L’officier abattu était apparemment associé à la Force Quds du Corps des gardiens de la révolution islamique et avait passé des années en Syrie.

Le CGRI a déclaré, dans un communiqué, que l’attaque avait été perpétrée par « des forces contre-révolutionnaires et des éléments liés au système mondial arrogant », dans une référence indirecte à l’ennemi juré de l’Iran, Israël.

L’Iran a imputé à Israël l’assassinat de plusieurs hauts responsables militaires et scientifiques ces dernières années, même si Tel-Aviv n’a jamais officiellement revendiqué ces actes.

Peu après l’attaque, le CGRI a annoncé l’arrestation d’un « réseau de malfrats » qui, selon lui, était piloté par l’agence d’espionnage israélienne et avait l’intention de procéder à des kidnappings.

AA

Exit mobile version