Categories ActualitésPolitique

Issa SALL aux directeurs épinglés par l’IGE : « ils n’ont pas échappé… »

 Envoyé spécial – «Que ceux qui se sont enrichis avec l’argent du contribuable remboursent. Ils viendront tous rendre compte de leur gestion».

Le leader du Parti pour l’unité et du rassemblement (Pur) en a ainsi annoncé la couleur. L’appel concerne les hommes de Macky Sall. Bon nombre d’entre eux risquent la prison, en cas de chute du candidat sortant. Issa Sall qui a osé, ce week-end, dire tout haut ce que les autres concurrents de Macky Sall ruminent tout bas promet, une fois élu président de la République du Sénégal, de maintenir la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) pour traquer «les pileurs des derniers publics». « Ce qui se fait au Sénégal est tout sauf de la reddition des comptes. Une vraie politique de reddition des comptes n’existe pas. On donne à n’importe qui des centaines de millions sans qu’il ne rende compte de sa gestion. Ce sera fini avec notre gouvernement», a-t-il déclaré samedi à Gnith, une commune du département de Dagana.

Le candidat Issa Sall accuse, en outre, le gouvernement de Macky Sall de faire la promotion de la corruption et de l’enrichissement illicite. A l’en croire toujours, tous les dossiers de l’Inspection général de l’Etat (Ige) et des autres organes de contrôle de l’Etat sont mis sous le coude par le chef de l’Etat car épinglant ses collaborateurs qui ne sont jusque-là pas inquiétés. «Personne n’ose les toucher. Qu’ils comprennent qu’ils n’ont pas échappé. Que cela soit clair dans leurs esprits», met-il en garde. Dans la foulée, le candidat du Pur promet une nouvelle politique de découpage administratif. Pour lui, ce nouveau découpage sera une priorité dans son gouvernement.  

 

 

Salif KA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *