Categories ActualitésPolitique

Jean Paul DIAS : «Il y a certains patrons de presse qui véhiculent de fausses informations »

Les responsables de la Coalition Manko Taxawu Sénégaal sont très remontés contre certains patrons de presse.

Après les premières escarmouches de Bathélémy DIAS qui les a tancés, son père s’est dit également très révolté par leur posture et a tenu à le dire. Selon lui, ce qui se passe relève de la désinformation et de l’intoxication.

«Il y a certains patrons de presse qui sont proches du pouvoir et qui véhiculent, via leur personnel, de fausses informations. Le taux de participation de 54% annoncé dans la presse est faux et le quotient électoral n’a pas atteint 45.000 comme l’on relaté certaines maisons de presse», a déclaré ce mercredi le leader du Bloc des Centristes Gaïndé (BCG), lors de la conférence de presse de Manko Taxawu Sénégaal.

Jean Paul DIAS n’a pas clos son speech sans dire ses quatre vérités à Catherine Samba-Panza qui a dirigé la mission d’observateur de l’UA. «Les propos de la dame qui a tenu à saluer le président de la République du Sénégal pour avoir saisi le Conseil constitutionnel afin de permettre aux citoyens inscrits sur les listes électorales et qui n’ont pas eu leur carte biométrique de la CEDEAO, de voter, n’ont pas de crédibilité. Elle a été incapable d’organiser des élections dans son pays. Qu’elle nous dise où est l’argent que lui avait remis Denis Sassou-Nguesso pour son pays et qu’elle a emmené aux Etats-Unis», fulmine DIAS-père. Qui ajoute : «L’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA), aussi nous déçoit. Elle vient avec des parlementaires de Guinée Bissau, du Niger et du Togo, des pays qui n’ont jamais réussi à organiser des élections crédibles transparentes. La déclaration de l’Uemoa n’a aucune valeur».

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *