Categories Journal de mariage

Journal de Mariage : « djeek si kereum » la femme dans son foyer

Journal de Mariage

Rappelons-nous des conseils de grand-mère puisqu’ils sont sources de sagesse. Comme on le dit souvent qui vivra verra et nos aînées ont tellement vécu que leurs paroles sont si bon à écouter et à  appliquer non seulement pour être forte mais aussi pour avoir une vie épanouie dans son foyer.

  • L’éducation de base: inculquons à nos enfants (filles ou garçons) de bonnes manières pour mieux vivre en société dans le respect, la dignité, le commun vouloir de vie commune, le partage. ..
  • La sérénité: toujours avoir le réflexe de garder son calme pour éviter de faire des erreurs.
  • Eviter de s’ouvrir à autrui: l’être humain certes doit partager ses ressentis mais pas à n’importe.  Faut  savoir limiter ses confidents et partager ses chagrins ou bonheur avec son partenaire à défaut d’une personne intègre capable de bien te conseiller.
  • Savoir-faire, savoir-être, savoir-devenir: il est bon pour chaque femme de connaître  comment s’occuper des tâches ménagères même si on a la possibilité de se trouver une ménagère, de savoir s’occuper de soi, de son homme et de ses enfants. Il est primordial de se respecter en soignant sa manière de faire, son habillement qui doit être correcte et propre, de même que son embonpoint. Sans oublier sa manière de parler qui doit être correcte et respectueuse. Sachant que nous avons nos coutumes, il faut bien s’occuper de sa belle famille de manière naturelle et aimable.
  • Un cœur apaisé : il faut éviter de prendre tout à cœur. Même si tu vis des moments troubles, essaies au mieux de passer ces périodes tout en s’occupant de ce que l’on aime.
  • La pudeur : la femme doit être armée de pudeur pour éviter de valser dans des situations compromises ou malsaines pouvant donner une mauvaise image d’elle
  • La dignité : une valeur tellement importante pour la femme en ce sens qu’elle peut la pousser à la persévérance.
  • La reconnaissance : une bonne femme doit avoir une reconnaissance vis-à-vis de son mari qui a choisi qu’elle fasse partie de sa vie donc doit le soutenir qu’importe ce qu’il traverse.
  • Femme de caractère : ceci ne veut pas dire méchante femme mais plutôt une femme ne permettant à aucune personne mal intentionnée de vouloir poser un mauvais œil sur elle. En un mot, être ferme avec les dragueurs. Une bonne femme ne se partage pas, elle garde ses sentiments et sa séduction pour son mari uniquement.
  • Volontaire : elle doit être apte à accompagner son homme pour la bonne marche du foyer avec de la détermination.
  • Faire face aux défis : défier quiconque pour toujours relever son couple dans une meilleure situation
  • Pieuse : la foi est importante pour la femme. Une bonne femme est pieuse et intègre une vie saine et la propage dans son environnement. Car, la foi rime avec bonté de cœur, de partage, de sérénité, de pudeur, de paix; la foi est synonyme de bien fait.

Pour conclure, on sait tous qu’une bonne femme peut sauver tout un peuple de même qu’une femme mauvaise peut détruire un peuple entier.

 

 

Par Mme NIASS Ndeye Coumba THIAM

 Journal précédent, cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *