Categories Actualités

Khalifa SALL : Bamba FALL et autres sont « des prisonniers politiques »

 Khalifa SALL  a laissé éclater sa colère. En conférence de presse, hier, il a qualifié «d’otages politiques» les responsables socialistes qui croupissent en prison depuis une semaine. «Bamba FALL, Bira Kane NDIAYE et les autres sont des militants socialistes convaincus. Ils ne sont pas des délinquants, mais des prisonniers politiques. Ce sont des otages politiques», martèle le maire de Dakar. «Mais si c’est sur cela qu’ils se basent pour tenter d’arrêter ce qu’on a commencé, c’est sera vain parce que c’est déjà en marche et personne ne peut l’arrêter. J’ai dit l’autre fois que c’est une dynamique en marche et non un problème de personne. Si Khalifa SALL va en prison, si Bamba FALLva en prison, il y aura toujours des personnes pour porter et perpétuer cette œuvre. Chercher à nous neutraliser est vain et inutile, c’est un feu que personne ne peut éteindre», poursuit le Secrétaire national à la vie politique du PS. Avant d’ajouter: «Si tout ça est fait pour nous empêcher de nous présenter en 2017, ils perdent leur temps, parce que nous aurons notre liste. Ils se trompent lourdement parce que cette liste n’est pas la mienne, mais c’est une liste de l’espoir et d’une volonté d’améliorer les conditions de vie des Sénégalais. Ce n’est pas une liste pour notre promotion personnelle ou pour avoir des postes, mais c’est pour travailler pour le bien-être des Sénégalais».

 

Il affirme que ce qu’on fait subir à Bamba Fall, Bira Kane Ndiaye et les autres est injuste. Selon lui, ceux qui ont fait la plainte pensaient certainement que personne n’allait la lire. Mais d’après lui, tout le monde a accès au dossier. «J’ai eu la chair de poule quand je l’ai lue parce que tous les membres du parti étaient là-bas le 5 mars 2016 et je fais partie des premiers. J’attends mon point de presse pour dire ce qui s’est réellement passé. Je ne vais pas faire des révélations mais je dirais les faits», prévient le maire socialiste de Dakar.

Khalifa SALL  qui indique que le maire de la Médina est un fils du Ps qui ne connaît que le parti, considère cela comme une épreuve et un grade pour lui. Khalifa SALL souligne que les mis en cause n’ont ni volé, ni tué, ni menti. D’après lui, ils n’ont rien fait. C’est pourquoi, il se dit déterminer à les défendre. «Nous sommes prêts à tout pour défendre leur cause. Nous irons jusqu’au bout pour les soutenir. On ne doit plus rester les bras croisés, on doit aller informer les gens sur les causes réelles de leur arrestation. Tous ceux qui doivent savoir, doivent être informés au cas où s’il arrive quelque chose demain qu’ils sachent qu’on les avait informés. Il faut qu’on informe et qu’on prévienne. Je suis partant pour le plan d’action et je serai toujours présent», martèle le maire de Dakar. Khalifa SALL qui a rendu visite à ces «prisonniers politiques» avant de se rendre à l’ancienne mairie, informe qu’ils sont sensibles à ce rassemblement qui n’est que l’entame d’une manifestation et de soutien.

«En tout cas, c’est comme cela qu’ils l’ont compris et ils vous disent, ces otages que je viens de quitter qu’ils sont confiants, qu’ils sont sereins et qu’ils ont foi en nous. Ils sont déterminés à supporter cette épreuve et qu’au contraire, leurs préoccupations et leurs soucis vont vers vous», dit encore le maire de Dakar, ajoutant que la politique est une affaire de gentlemen et de fair-play, où les gens peuvent se battre en usant de moyens non contestables.

Khalifa SALL  souligne qu’on n’a jamais réglé un problème interne à un parti politique à la police. A l’en croire, c’est la première fois que cela se produise. Mais en tout état de cause, le maire de Dakar prévient que «les prisonniers politiques» ne demanderont jamais ni une grâce ni une intervention. Il affirme qu’ils continueront à se battre et à refuser la dictature. «Là où ils sont, c’est comme le Jihad pour eux, c’est comme s’ils étaient en guerre, en mission. Parce qu’ils font la guerre pour la démocratie et la justice. Tout le monde sait que si c’était uniquement à cause de ce qui s’est passé à la Maison du parti sans interférence politique, ils n’allaient même pas passé la journée à la prison. Par cette accusation, ‘tentative d’assassinat et d’association de malfaiteurs’, on cherche à faire mal et à neutraliser des adversaires politiques. C’est pourquoi Bamba FALL et les autres sont calmes et sereins», martèle Khalifa SALL . Beaucoup de partis de l’opposition ont envoyé des représentants à cette conférence de presse.

WALF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *