Categories People

Koffi Olomidé condamné à 3 mois de prison ferme

Expulsé de Nairobi (Kenya), pour avoir donné un coup violent à une de ses danseuses, Koffi Olomidé a été interpelé par la police ce mardi 26 juillet, matin à sa résidence de Kinshasa (RDC). Il a été ensuite conduit devant les juges. Finalement le Grand Mopao a écopé de 3 mois de prison ferme.

Le juge congolais n’a pas suivi le réquisitoire de ministère public, qui avait requis 18 mois ferme de réclusion. Koffi Olomidé écope finalement de 3 mois de prison ferme. Ce, pour avoir assené un coup de pied violent à une de ses danseuses, nommée Pamela.

« J’ai eu la peur de ma vie », ce sont les mots de Koffi Olomidé, joint ce mardi matin par téléphone, juste avant qu’il ne soit entendu par la police. Le chanteur explique qu’une soixantaine de policiers sont venus l’appréhender à son domicile de Mont-Fleury dans le quartier huppé de la Campagne à Kinshasa. Il était alors six heures du matin.

« Ils ont escaladé les murs de ma maison. Ma famille est terrorisée et on me traite comme un criminel », raconte le chanteur. Koffi Olomidé a été auditionné par le procureur de grande instance de la Gombe. Il se trouve actuellement dans les locaux de l’unité de protection rapprochée des autorités, selon son avocat. Ce dernier indique n’avoir pas accès à son client.

Selon l’AFP, le député de la majorité présidentielle Zacharie Bababaswe aurait déposé une plainte contre l’artiste au sujet de l’affaire du coup de pied de Nairobi ou au moins alerté le ministère de la Justice. Une dénonciation a aussi été déposée ce matin. Cette affaire a valu à la star d’être expulsée du Kenya samedi et d’être accueilli par des sifflets à son arrivée à l’aéroport de Kinshasa, si l’on en croit une autre vidéo amateur qui circule sur les réseaux sociaux.

Imatin avec WALFnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *