Categories ActualitésPolitique

Législatives : « la caution ne dépassera pas les 20 millions » selon le ministre de l’Intérieur

Pas de compromis trouvé suite au débat sur le montant de la caution à verser pour les candidats aux législatives. Pourtant, l’arrêté fixant la somme devra être signé au plus tard le 1er mars. 

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo a rencontré hier, les représentants des partis politiques pour discuter de la caution à verser pour les législatives du 30 juillet prochain. Une rencontre qui n’a pas débouché sur un consensus. Toutefois, M. Diallo a tenu à rassurer sur le montant qui n’excédera pas vingt millions de F CFA.

Après deux longues heures de discussions, les différents partis politiques n’ont pas pu se mettre d’accord sur la caution à verser pour les législatives. Du côté du pouvoir, on a plaidé pour la hausse du montant alors que l’opposition souhaitait qu’on plafonne celui-ci à quinze millions de F CFA. Pour le représentant de Rewmi, Mbacké Seck, cela permettrait la participation de tous les sénégalais et de tous les partis au prochain scrutin. Selon lui, «  la diminution de la caution au montant plancher fixé à 5 millions remboursable constitue la meilleure solution ».

« Eviter le syndrome de l’argent russe » 

Mais là encore, il y a eu divergences puisque certains partis de l’opposition ont voulu davantage de réduction. C’est le cas de Assane Ba, représentant du PDS, qui a plaidé pour « un montant plancher de trois millions et un plafond à cinq millions. Nous voulons ainsi éviter le syndrome de l’argent russe », a-t-il déclaré, en référence aux fonds de Lamine Diack, provenant de la corruption d’athlètes et qui auraient servi pour la campagne de 2012.

Cependant, ces propositions n’ont pas fait l’unanimité. En effet, la coalition des partis de la majorité a argué que l’Etat ne devait pas supporter toutes les charges de l’organisation et qu’il fallait ainsi maintenir la caution à vingt millions.  C’est du moins l’avis de l’ancien ministre de la jeunesse, Benoit Sambou qui invite l’opposition à faire des propositions raisonnables.

Suite au débat, Abdoulaye Daouda Diallo a notifié que la caution ne dépassera pas les 20 millions et sera remboursée quinze jours après la proclamation des résultats pour les candidats ayant obtenu au moins un député. L’arrêté fixant le montant de la caution devra être signé le 1er mars au plus tard, soit cent cinquante jours avant la tenue des élections.

Walf Net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *