ActualitésSociété

Les familles des deux gendarmes portés disparus face à la presse

Alors qu’un communiqué du procureur de la République fait état de la disparition de l’adjudant-chef Didier BADJI et du Sergent-chef Fulbert SAMBOU, la famille de ces derniers monte au créneau. Ainsi, réunis à Dakar, les habitants des îles Bliss composées des villages de Niomoune d’où sont originaires les deux militaires, Hitou, Hayer, Diogué et Bakassouck veulent que cette affaire soit mise au clair. A en croire Vieux Oumar DIATTA cité par Source A, l’Etat doit mettre tous les moyens nécessaires pour retrouver les deux hommes.

« Depuis la sortie du procureur concernant la disparition de nos deux frères, des contrevérités sont véhiculées. Je précise que ces deux personnes sont toutes du village de Niomoune. L’une est adjudant-chef gendarme, l’autre est militaire et sergent: tous les deux hommes sont du renseignement. Pour votre gouverne, le deuxième est logé au Cap Manuel non loin de son service. Et comme d’habitude, à quelques jets de son logement, par plaisir comme tout enfant des îles, il pratique la pêche en ligne pendant les temps libres. Nous habitons de Niomoune et des îles bliss et parents des disparus, exigeons de l’Etat, la lumière sur cette affaire. Nous ne voulons pas de deuxième François Mancabou », déclare-t-il.  

Ainsi, ils ont annoncé une conférence de presse ce jeudi 24 novembre à 15heures. A noter que le corps sans vie du Sergent-chef Fulbert SAMBOU a été retrouvé quelques heures seulement après l’annonce du procureur.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 355

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *