Loir-et-Cher (France) : Insulté et menacé à cause des gestes barrières, le Père Noël démissionne

On pourrait croire que faire le Père Noël en période de fêtes est un métier plein de bonne humeur et de gaieté. Pourtant, en ces temps de pandémie, le Père Noël de Blois a décidé de remettre sa démission car il ne supportait plus le comportement des habitants de cette commune du Loir-et-Cher, à son égard.

L’homme raconte à La Nouvelle République, qu’il s’est fait plusieurs fois alpaguer par des passants, insulter et même menacer. « C’est horrible d’entendre ce que j’ai entendu. On m’a traité de sale con, on a menacé de me battre. Les gens sont devenus fous ! », confie-t-il au journal local. « Je suis dépité et découragé. Je veux bien comprendre qu’avec l’épidémie de Covid, c’est compliqué pour les gens, que ça les rend agressifs, mais je ne vois pas pourquoi ils sont méchants avec moi », poursuit-il.

En poste depuis dans les rues de Blois mardi dernier, ce Père Noël, chargé habituellement de distribuer des bonbons aux enfants, ne peut pas le faire cette année en raison de la pandémie. Pour les photos, il est obligé de respecter une distance de sécurité.

« Ce n’est pas de ma faute »

Ces mesures sanitaires ne sont pas du tout bien accueillies par certains habitants. « Je n’y peux rien, ce n’est pas de ma faute et je trouve ça injuste d’empêcher les enfants de profiter d’une rencontre avec le Père Noël », explique encore l’homme qui a décidé de remettre sa démission samedi. Selon La Nouvelle République, la ville de Blois a déploré le comportement de ces habitants et a expliqué que le Père Noël ne sera pas remplacé.

 

 

 

 

 

 

 

 

RTL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*