Categories ActualitésPolitique

Absent à Ziguinchor après le massacre de Boffa, Macky présent à Koungheul à la mort du cheptel

Le président SALL n’a pas perdu de temps. Ce jeudi, il s’est rendu à Boki- Dior, dans la commune de Ribot Escale, dans le département de Koungheul.

Pour Macky SALL, il était urgent d’aller au chevet des éleveurs qui ont subi de lourdes pertes avec la mort de milliers de têtes de bétail suite, dit-on, aux intempéries de ces derniers jours.  « Face à cette calamité, il fallait venir, au nom de la Nation, apporter la solidarité. J’exprime ma compassion à toutes les femmes et à tous les hommes qui ont perdu des sujets », a déclaré Macky SALL. Le chef de l’Etat ne s’est pas déplacé sans des promesses. Sur la table des éleveurs, il a promis de mettre un milliard de nos francs en guise de compensation.

Si diligence du président Macky SALL, qui s’est déplacé avec une forte délégation, est à saluer, des questions restent tout de même en suspense. Qu’est-ce qui a empêché au président SALL de s’être rendu, « au nom de la Nation », à  Ziguinchor après la tuerie de Boffa. Les nombreux parents de victimes n’avaient-ils pas, à l’instar des éleveurs, besoin de sentir la présence de la Nation ? Nous considérons que, compte tenue de la nature du drame, le président de la République ne devait pas mandater le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique la mission de venir au chevet des blessés. Il devait se déplacer lui-même pour présenter les condoléances de la Nation aux familles des victimes et, ainsi, joindre l’acte à la parole sur son attachement pour la paix en Casamance comme il l’avait indiqué lors de son discours à la Nation du 31 décembre dernier», avait réagi la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS), au lendemain du massacre.

Conseiller du président de la République, Luc SARR avait justifié l’absence de Macky SALL à  Ziguinchor par la présence d’Aly Ngouille NDIAYE.  « Quelle est l’explication qui est fournie pour que Macky SALL soit dans l’obligation d’y aller. Deuxièmement, cet acte, nous ne le considérons pas comme un acte de guerre perpétré par la rébellion. C’est un acte de grand banditisme crapuleux (…) Par conséquent, nous avons estimé que l’organe de l’État en charge de parer à cet acte de banditisme et de cruauté, c’est le ministère de l’intérieur, et ce ministère était présent », avait-il soutenu. Pourtant, en se rendant hier dans les zones sinistrées, Macky SALL avait bien à ses côtés la ministre de l’Elevage et des Productions animales, qui aurait pu, comme Aly Ngouille NDIAYE l’avait fait, représentée le chef de l’Etat à cette cérémonie de présentation de condoléances suite à la mort d’animaux.

Comme l’avaient suggéré certaines organisations de la société civile, Luc SARR a tout faux en défendant le droit de Macky de ne pas mettre les pieds à Ziguinchor.  Le leader de l’APR, tout comme avec les morts, (il n’est pas allé présenter des condoléances après le décès de l’ancien maire de Dakar, Mamadou DIOP, mais était bien présent à la levée du corps de Habib FAYE), il choisit bien les catastrophes qui méritent son déplacement.

 

 

 

Mame Birame WATHIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *