Categories Politique

Macky Sall invite l’Assemblée nationale à modifier la loi électorale 

Les députés ont été convoqués par décret présidentiel, en séance extraordinaire, ce jeudi 6 juillet pour voter le projet de loi modifiant la loi électorale.

Un coup de force que dénonce l’opposition qui rappelle que la loi électorale ne peut être modifiée de façon unilatérale, moins d’un mois avant le scrutin.

En effet, il n’y a pas eu de consensus entre la commission électorale nationale autonome (CENA) et les différents mouvements de l’opposition qui ont tenté le 30 juin de trouver une solution, face à la pléthore de listes présentées pour les législatives.

Pour la cena, il faut déroger à l’article 78, alinéa 2 du code électoral qui oblige les électeurs à prendre l’ensemble des bulletins de vote disposés sur la table. En lieu et place, elle préconise de prendre seulement cinq bulletins sur les quarante-sept proposés, avant de se rendre dans l’isoloir. Mais l’opposition qui de son côté, souhaite une liste unique, a préféré quitter la salle avant même la fin de la réunion. Selon elle, la cena appliquerait les volontés directes de Macky Sall et cette mesure violerait le protocole additionnel de la cedeao qui interdit toute modification de la loi électorale six mois avant le scrutin.

Ce mardi 4 juillet, les principales coalitions de l’opposition ont donc créé le « front du non » pour s’opposer à toute modification mais aussi « exiger le départ immédiat et sans condition du président de la cena, Doudou Ndir ». Mais les députés de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakkar étant aujourd’hui majoritaires à l’assemblée nationale, la loi électorale devrait être modifiée sans grande entrave, dans les heures à venir.
Walfnet
Tagged Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *