Categories ActualitésJustice

Macky Sall promet des suites judiciaires à certains dossiers

Le chef de l’Etat est revenu lundi sur les «manquements», «entorses au code des marchés» et «recommandations» contenus dans les derniers rapports de la Cour des comptes, assurant que les dossiers qui nécessitent que la justice se prononce seront transmis aux juridictions. Evoquant le travail de la Cour des comptes en marge de la traditionnelle cérémonie de levée des couleurs, Macky Sall a souligné qu’il est «à noter des manquements au travail sur les procédures, des entorses au code des marchés publics et surtout des recommandations pour corriger souvent des erreurs de procédures et les dossiers qui nécessitent que la justice se prononce seront transmis aux juridictions». La publication de ces rapports «contribue à renforcer la gouvernance», selon le chef de l’Etat, relevant au passage que «la gouvernance, est un processus, une pédagogie». «Il faut cet environnement d’autocontrôle», c’est-à-dire le contrôle interne au niveau des institutions, des administrations, a-t-il dit.

Mais il y a aussi le «contrôle externe» qui est effectué par les organes supérieurs de contrôle comme la Cour des comptes, l’Inspection générale d’Etat (IGE), le contrôle financier. Ces organes de contrôle, selon lui, «participent de par leurs action à donner une gouvernance globale pour que justement les deniers publics soient gérés de la meilleure des façons». Le gouvernement, a-t-il assuré, va «poursuivre ce travail avec l’aide de Dieu» en terminant les travaux du bâtiment devant abriter le siège de la Cour des comptes qui durent depuis 10 ans «pour une plus grande efficacité». Macky Sall a rappelé que c’est à son arrivée au pouvoir en 2012 qu’il a réactivité «tous les dossiers de la Cour des comptes bloqués depuis 25 ans». «Il a fallu une nouvelle loi pour permettre à la Cour de faire ce qu’elle est en train de faire aujourd’hui et en 2016, j’ai renforcé par une loi portant statut des magistrats de la Cour. Cela a permis à cette institution de pouvoir recruter de nouveaux magistrats et de pouvoir s’atteler au pouvoir qui est le sien», a fait valoir Macky Sall.

(APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *