Mamadou DIOP Decroix : « on s’efforce d’enterrer tout souvenir de ce qui vient de se passer »

Le président SALL n’a rien retenu des manifestations qui ont dernièrement secoué le Sénégal. C’est l’avis du  leader d’AJ-PADS. Dans un entretien avec WalfQuotidien, Mamadou DIOP Decroix qui commente le discours de Macky SALL ce 3 avril,  estime même que le régime fait tout pour effacer ce qui s’est passé dernièrement.

« Le Sénégal a deux types de crise : d’une part, une crise existentielle avec ses versants économique, social, culturel, moral. Et, de l’autre, une crise politique. Il y a bien entendu, une relation dialectique entre ces deux types de crise qui fait qu’elles s’affectent mutuellement. Sur le premier type de crise, les Sénégalais sont habitués à la litanie rituelle du président de la République », analyse l’ancien ministre du Commerce. Selon lui, entre « promesses non tenues, autosatisfaction et vœux pieux », les tenants du pouvoir ont fini de prouver leur incapacité à trouver des solutions à cette crise.

 

A en croire Mamadou DIOP Decroix, « les Sénégalais savent, par conséquent, qu’il ne leur reste plus qu’à prendre leur mal en patience, pour expédier nos gouvernants actuels dans l’opposition en 2024 ». Pour éviter aux Sénégalais cette longue attente, le Pouvoir, désavoué par le Peuple, devrait démissionner. Seulement, se désole-t-il, « ici au Sénégal, on ne démissionne pas, on n’organise pas de nouvelles élections, mais mieux (ou pire), on s’efforce même d’enterrer tout souvenir de ce qui vient de se passer. Et c’est là le lieu véritable de la crise politique au Sénégal ».

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*