Categories ActualitésPolitique

Mamadou Lamine DIALLO et Cie : «Le coup d’Etat électoral en cours pour instaurer la dictature des FAYE-SALL »

Leur candidat recalé, le Mouvement Tekki l’a dur. Mamadou Lamine DIALLO et Cie indiquent ne toujours pas comprendre comment est-ce qu’ils ont été sortis de la course.

«Le  Conseil Constitutionnel  a rejeté près de 59 000 de nos  signatures pour doublons externes avec d’autres listes de parrainage, des motifs de non électeur et carte d’identité non conforme. Et c’est la raison pour laquelle  Le candidat Mamadou Lamine DIALLO a décidé de déposer un recours auprès du Conseil Constitutionnel le mercredi 9 janvier 2019 (…) Moins de 2% de nos signataires ne figurent pas dans les listes électorales confectionnées après la refonte du fichier  de 2017 et la révision exceptionnelle de 2018. Et c’est vérifiable. Il est évident donc que les listes électorales mises à la disposition du Conseil Constitutionnel  sont tronquées», indiquent le député et ses partisans.

Seulement, Mamadou Lamine DIALLO et Cie ne semblent pas se contenter d’avoir saisi  d’un recours le Conseil constitutionnel dont le travail est contesté. En attendant son verdict, ils tirent à boulets rouges sur le régime qui, selon eux, fomente un  « coup d’Etat électoral ».

Invitant les Sénégalais à « résister », ils estiment que le «  but  est d’instaurer la dictature de la famille FAYE-SALL dans notre pays».

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *