ActualitésPolitique

Manifestation de YEWWI ASKAN WI : Le défi de la mobilisation

La coalition Yewwi askan wi et ses partenaires devraient réussir la mobilisation pour faire pression sur le pouvoir. Si Khalifa Sall et ses camarades ratent cet objectif, ils en prendront un sacré coup sur la tête.

La coalition de l’opposition regroupée autour de l’alliance Yewwi askan wi, devra réussir le pari de la mobilisation dans ces circonstances de tension. Autorisée ou pas, cette manifestation devra impérativement mobiliser du monde. Car un fiasco dans le cadre de la mobilisation porterait un sacré coup à l’image de cette coalition de l’opposition déterminée à combattre farouchement le pouvoir du président Macky Sall et les sept juges du Conseil constitutionnel qu’elle accuse de vouloir lui barrer la route aux prochaines élections législatives.

La coalition Yewwi askan wi, partiellement écartée des prochaines élections législatives, avec l’invalidation de sa liste proportionnelle des titulaires, a pour objectif, à travers cette mobilisation, d’exercer une certaine pression sur le pouvoir et les sept juges du Conseil constitutionnel pour les faire reculer. «S’ils n’arrivent pas à mobiliser, cet objectif sera raté», souligne le journaliste Thierno Diop. Et ce n’est pas joué d’avance. Car, le rappel des troupes nécessite des moyens financiers et même logistiques, notamment s’il doit y avoir des opérations «Ndiaga Ndiaye» pour des gens qui viendraient des endroits lointains.

En outre, Yewwi devra faire face, dans cette mobilisation, au profond malaise causé par les investitures. Et la mobilisation de ce mercredi pourrait être un vrai baromètre sur l’engagement et la détermination des uns et des autres. De nombreux responsables avaient étalé leur courroux sur la place publique. Certains se sont retranchés chez eux. D’autres ont même quitté le navire Yewwi. C’est le cas notamment de Me Moussa Diop.

En outre, les partisans du président Macky Sall ne ratent aucune occasion d’enfoncer cette coalition dont l’objectif serait de chercher «à déstabiliser». Cette opposition est également accusée par la majorité présidentielle de chercher à «exposer» la jeunesse du pays en l’appelant à la violence, tout en gardant au chaud leurs familles et leurs proches. Au cours de la conférence de presse tenue hier, dans la perspective de l’organisation de la manifestation de ce mercredi, Khalifa Sall a démonté l’argumentaire des partisans de Macky Sall. «C’est faux! Nos proches sont toujours à nos côtés et quand on est là pour l’intérêt d’une Nation, on ne doit pas faire de différence entre ses proches et d’autres Sénégalais», a taclé le chef de file de la coalition Taxawu Sénégal.

Thialice SENGHOR

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 353

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *