Categories ActualitésFoot ballSport

Me Augustin Senghor : «Tôt ou tard, le Sénégal accédera aux instances dirigeantes»

Son rêve de siéger au conseil de la FIFA s’est éclipsé. Face à 4 candidats, le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, n’a obtenu que 9 voix. C’est le Ghanéen Kwesi Nyantaki (31 voix) et le Guinéen Almamy Kabélé (37 voix) qui ont été élus pour intégrer l’ex comité exécutif de l’instance dirigeante du football mondial. Réagissant dans le journal Stades, le patron du football sénégalais a estimé que les candidats en face étaient mieux outillés pour remporter la mise. «J’étais à ces élections face à trois membres du comité exécutif de la CAF. A ce titre-là, je me considérais comme un outsider qui pensait pouvoir jouer sa partition», a-t-il reconnu. Pour le président de la Fédération sénégalaise de football : «Il y a une logique de système qui est quand même réelle et implacable (…) Nous sommes dans un système qui est assez verrouillé (…)». Revenant sur la période qui a précédé cette élection, Me Augustin Senghor a révélé qu’il n’a pas manqué de battre campagne. «J’ai effectivement battu campagne (…) Battre campagne, c’est parler à tous les électeurs. Ça, on l’a fait», a-t-il martelé.  Malgré cette «défaite», Me Senghor reste optimiste. Pour lui, le Sénégal aura un jour sa place dans les instances dirigeantes. «(…) Même si ce n’est pas avec moi, nous pensons que tôt ou tard, le Sénégal accédera aux instances de décisions à la faveur des évolutions qui vont venir dans les prochains mois», a-t-il ajouté.

WALFnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *