Me El Hadj DIOUF pressé d’aller au procès : « Adji SARR n’ose plus se rendre au marché… »

Alors qu’Ousmane SONKO dont les avocats ont dernier saisi le juge du deuxième Cabinet, piaffe d’impatience, l’autre partie se dit plus encore plus pressée d’aller au procès.

Selon Me El Hadj DIOUF, repris par Emédia, sa cliente est également pénalisée par la non-tenue de ce procès. A en croire la robe noire, Adji SARR ne peut même plus faire normalement ses activités. « Elle n’ose plus se rendre au marché. Elle reçoit des menaces émanant de militants pro-SONKO… », accuse-t-il. Avant de revenir les événements du mois de mars dernier. « Moi-même, j’ai eu ma maison brûlée, en mars, durant les émeutes ! Personne n’est plus pressé qu’Adji SARR de voir cette affaire déboucher sur un procès », assure l’avocat.

Seulement, même si les deux parties se disent pressées d’aller au procès, la balle est dans le camp du pouvoir qui tarde à trouver un successeur au défunt juge d’instruction, Samba SALL, qui avaient en charge ce dossier éminemment politique.

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*