Categories ActualitésPolitique

Me Elhadji DIOUF : « SONKO doit être arrêté, il voulait 11 milliards de commissions sur les 94 milliards qui n existent pas… »

Le tonitruant avocat a fait face ce lundi à la presse pour laver de tout soupçon Mamour DIALLO.  

Selon Me Elhadji DIOUF, son client, l’ancien directeur général des Impôts et des Domaines est aussi blanc que  neige. Celui qui est noir de culpabilité, c’est, à l’en croire, l’accusateur Ousmane SONKO qu’il a traité de menteur qui n’a aucune preuve de ses allégations.

« Ousmane SONKO était dans une opération de manipulation de l’opinion. Parce que, jusqu’ici, aucune somme n’a été débloquée », accuse-t-il. Une manipulation qui, selon l’avocat, ne doit pas restée impunie. Pour lui, le leader de PASTEF devrait être « arrêté » et « immédiatement » mis en prison. Car, indique-t-il, « si tel n’est pas la cas, l’Etat va encore montrer sa faiblesse ».

Abordant le fond du dossier, Me Elhadji DIOUF estime que SONKO a joué un double rôle en mettant en exergue ses propres intérêts. « Ousmane SONKO réclame aux héritiers 12% de la somme recouvrée. 12% de 94 milliards de F CFA, c’est 11 milliards de F CFA. Il voulait des fonds de campagne, parce que, nous étions à 7 mois de la présidentielle. Il est obnubilé par le pouvoir », soutient-il invitant SONKO a juré sur le Coran comme l’a fait SALL-junior.

Me DIOUF n’a pas terminé son réquisitoire sans renseigner que Mamour DIALLO a décidé de porter plainte contre le leader de PASTEF.

Pourtant, face à la presse le 31 janvier dernier, Me Elhadji DIOUF declarait que si Mamour DIALLO a choisi d’attendre la fin du scrutin pour traîner SONKO devant les tribunaux, c’est pour que ce dernier ne se victimise pas devant l’opinion à quelques jours du démarrage de la campagne électorale. L’élection présidentielle est passée depuis plus de 6 mois et il a fallu que SONKO annonce une double plaintes pour que Mamour DIALLO et son avocat réagissent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *