Categories Actualités

ME OUSMANE SEYE AVERTIT LES JUGES «Les magistrats assumeront le malheur qui arriverait à Thione»

Avocat de Thione Seck, Me Ousmane Sèye prévient les juges qu’ils seront tenus responsables de tout ce qui arrivera à son client, vu son état de santé incompatible avec la prison. C’est en réaction à la décision de la Chambre d’accusation qui a rejeté les deux requêtes de la défense.

 

Les avocats de Thione Seck n’arrivent toujours pas à digérer la décision de la Chambre d’accusation. En effet, ils ont introduit deux requêtes portant sur l’«annulation des poursuites pour vice de forme» et la «désignation d’un expert médical» pour constater le fait que la détention de Ballago n’est pas compatible avec son état de santé. Mais cette juridiction n’y avait pas donné la suite attendue par la défense. C’est ce que dénonce Me Ousmane Sèye qui perçoit, à travers cette décision rendue par les juges de la Cour d’appel de Dakar, un «acharnement de la Justice».

Pour le coordonnateur de collectif de la défense de Ballago-père, la Justice sénégalaise sera tenue pour responsable de tout ce qui adviendra au célèbre pensionnaire de la prison du Cap Manuel. «Le juge refuse d’admettre le certificat médical du chanteur attestant son incapacité à vivre dans un milieu carcéral. Les magistrats en charge du dossier assumeront la lourde responsabilité quant à un éventuel malheur qui arriverait à Thione», avertit Me Ousmane Sèye qui était l’invité de l’émission Face to Face de la Tfm.

Cette nouvelle donne survenue dans l’affaire Thione Seck n’est pas le fruit du hasard, si l’on en croit Me Sèye. Pour lui, son client est simplement victime d’un complot orchestré par ses ennemis jurés qu’il s’est, tout de même, gardé de nommer. «Thione Seck est un otage victime d’un vaste complot. Je réaffirme encore une fois que l’affaire de Thione est un vaste complot orchestré par des gens tapis dans l’ombre», crie l’avocat sur un ton très remonté. Il garde, néanmoins, espoir que les choses seront ramenées à leurs justes proportions, dans un futur immédiat. «De toutes les façons, la vérité finira toujours par triompher», espère-t-il.     

Détenu suivant du mandat de dépôt depuis juin 2015, Thione Seck et son présumé complice, Alaye Djité, ont été inculpé pour «contrefaçon, altération et falsification de signes monétaires contrefaits ; blanchiment de capitaux ; tentative d’escroquerie et association de malfaiteurs». L’inculpation suivie de mandat de dépôt a été décerné par le juge d’instruction du deuxième cabinet. Un mandat d’arrêt a été lancé à une autre personne soupçonnée d’être trempée dans cette histoire de faux billets de banque chiffrés à 42 milliards Frs Cfa, selon le décompte de la Section de recherches de la Gendarmerie nationale qui a mené l’enquête préliminaire.

L’on se rappelle que cette affaire a valu une inculpation à nos confrères du journal Le Quotidien, accusés d’avoir publié, in extenso, le procès-verbal d’enquête. Mais le directeur de publication a bénéficié d’une liberté provisoire, suite à son face-à-face avec le juge d’instruction. Poursuivi pour «violation du secret de l’instruction», on lui reproche également d’avoir publié les numéros privés et les noms des enquêteurs dans son journal.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *