ActualitésEconomie

Mor GASSAMA : «2022 ne pourrait être que la continuité de 2021 avec son lot de problèmes»

Car l’année finissante n’a pas été facile pour certains Sénégalais. Et 2022 n’est pas prometteur, selon l’économiste Mor Gassama.

«L’année 2022 ne pourrait être que la continuité de 2021 avec son lot de problèmes pour nos concitoyens», sou- tient l’économiste qui souligne que les problèmes sont liés aux conséquences directes des mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre la Covid-19, mais également aux conséquences liées aux choix des politiques publiques. En outre, Mor Gassama prédit un monde rural éprouvé. Selon lui, 2022 ne devrait pas être une année facile au regard de la situation actuelle du monde rural, avec un déficit de la pluviométrie qui a entraîné une baisse de 3 % de la production arachidière qui était de 1 800 000 tonnes l’année dernière contre seulement 1 600 000 tonnes cette année. En conséquence, le monde rural va avoir besoin d’être appuyé. C’est pourquoi, la question de la bonne gouvernance devrait également être une préoccupation majeure du chef de l’Etat.

Le journaliste Ibrahima Bakhoum indique qu’il a l’obligation de trouver un Premier ministre répondant aux attentes des Sénégalais au plan de la bonne gouvernance, car les citoyens sont très sensibles à la mal gouvernance, notamment sur les scandales notés ces derniers mois, au ni- veau du Trésor public, de La Poste,  de l’Ipres, de la Lonase… «Des réponses à ces questions de malversation sont impératives dans les prochains mois si Macky Sall veut éviter une autre cassure sur ce qui reste encore de la confiance entre les Sénégalais et la justice», affirme lbrahima Bakhoum. «Dans la gestion des ressources gazières et pétrolières, il faut non seulement communiquer mais faire en sorte qu’il y ait une gestion transparente», ajoute l’enseignant à l’Ugb Moussa Diaw. Peut-être que la mise en circulation du Brt va adoucir les ardeurs des Sénégalais, principalement des Dakarois. En tout cas, Ibrahima Bakhoum estime que Macky Sall devra faire face au défi de la réussite du Brt dont les travaux empêchent les Dakarois de circuler correctement.

 

 

 

 

 

 

Charles G. DIENE & Emile DASYLVA

What's your reaction?

Related Posts

1 of 1 413

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *