Moustapha DIAKHATE reconnait l’avoir trop ouverte

L’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY),  Moustapha DIAKHATE a exprimé des regrets et a  présenté ses excuses à l’endroit de l’Oumma Islamique après avoir tenu, lors d’une émission, des propos jugés blasphématoires à l’endroit du Prophète de l’Islam.

« Au nom de Dieu le tout Clément et Miséricordieux. O Allah, Accorde des prières et paix complètes sur notre seigneur Muhammad, avec qui l’angoisse est soulagée et les besoins satisfaits. J’y associe sa famille et ses compagnons. Je m’adresse à mes sœurs et frères en islam pour exprimer mes sincères et profonds regrets pour les propos que j’ai malencontreusement tenus au cours d’une émission sur un site internet de la place », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

En raison des réactions que les dits propos ont suscitées, et après en avoir discuté avec certains érudits, il dit reconnaitre « humblement son erreur ». « Une erreur d’interprétation qui après coup, me sidère moi-même. Hélas en tant qu’être humain, je suis faillible. L’ascendance du Prophète Seydina Mouhammad est choisie et bénie par Dieu », a-t-il ajouté.

« À mon tour, je m’incline devant toutes les musulmanes et musulmans heurtés et blessés par mon malheureux écart de langage, pour retirer ces mots. Je renouvelle, en tant que Mouride, mon entière adhésion aux thèses de Cheikh Ahmadou Bamba consistant à honorer absolument l’ascendance du Prophète Mouhamad PSL », s’est désolé Moustapha DIAKHATE.

 

 

 

 

 

WALFNet

1 Commentaire

  1. Franchement ! Je n’en croyais pas mes oreilles ! Je n’en croyais pas mes yeux ! Franchement ! Tu dois te départir de ta fougue. Sur tous les sujets, tu es fougueux! Tu déraisonnes carrément. Il faut savoir se maîtriser pendant les débats d’opinions. Et éviter si possible les débats religieux. Et écouter le philosophe: « En matière de religion il faut taire la raison et réveiller la foi. »
    Depuis ta sortie médiatique, je ne cessais d’y penser même sous la douche, dans le train, partout. Je me demandais quelle mouche t’a piqué pour glisser sur ce terrain. J’étais plus que choqué de ton blasphème. Fais attention au micro, au plateau de télévision !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*