Categories Non classé

«Nous ne pouvons pas nous développer sans les chemins de fer » : Macky rabatteur d’Alstom ?

Après avoir sauvé l’entreprise française de la faillite, le chef de l’Etat est-il en train de chercher de nouveaux clients à Alstom ?

En tout cas, il a fait un retentissant plaidoyer en faveur des chemins de fer.

Présent, ce mardi à Abidjan, en Côte d’ivoire, à la deuxième Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA), Macky SALL a exhorté ses homologues africains à faire une ruée vers les rails. «Si la conférence d’Abidjan a une recommandation à faire, c’est de continuer à porter le plaidoyer pour le développement du chemin de fer en Afrique», a soutenu le chef de l’Etat à sa prise de parole, repris par l’APS.

Pour Macky SALL, qui a bouclé un mandat de cinq ans sans qu’un mètre de rail ne soit posé au Sénégal, les trains sont indispensables à l’émergence des Etats africains. « Nous ne pouvons pas nous développer sans les chemins de fer », a-t-il renchéri devant ses homologues.

 

Prêter attention à la prémonition du  président SALL et faire comme lui, en commandant des trains, fait forcément penser au nom d’Alstom. Quand Macky SALL a tenu le même discours, en France, lors de l’officialisation de l’acquisition des Trains express régional  (TER), des centaines d’ouvriers français ont souri, regardant s’éloigner le spectre du chômage. Ne tarissant pas d’éloges sur les rails, Macky SALL, qui considère l’acquisition de ces trains  comme « le plus grand projet du Sénégal indépendant », s’était longuement appesanti sur les mérites des chemins de fer.

 

 

Mame Birame WATHIE

Tagged Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *