Categories Politique

Nomination du commissaire Arona SY : Seydi GASSAMA et Moustapha DIAKHATE attaquent Macky

La nomination du Commissaire Arone Sy ce mercredi en Conseil des ministres au poste de Directeur de l’Inspection des services de sécurité au ministère de l’Intérieur interloque le président de Amnesty International Sénégal. «Macky Sall marque d’une bien triste manière ses huit (8) ans au pouvoir en nommant en Conseil des ministres le commissaire Arona Sy au poste de Directeur de l’inspection des services de sécurité au ministère de l’Intérieur», at- il souligné, sur sa page Facebook. Le responsable de Amnesty Sénégal, affirme que «le Président a oublié mais les Sénégalais n’ont pas oublié que ce commissaire était à la tête de la police de Dakar lors de la répression brutale des manifestations pré-électorales de 2011-2012». Aussi, il continue de dénoncer l’impunité dans ces affaires. A en croire toujours Seydi Gassama, «sur la dizaine de personnes tuées lors de ces manifestations à Dakar et dans plusieurs localités du pays, un seul cas a fait l’objet de poursuites pénales tandis que plusieurs plaintes déposées pour des actes de torture dorment dans les tiroirs du procureur de la République près le TGI de Dakar. Ce commissaire ne devrait plus occuper de poste opérationnel au sein des services de sécurité si nous étions dans un Etat respectueux des droits humains».

L’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar à l’Assemblée nationale, Moustapha Diakhaté a rebondi, lui aussi sur cette nomination de l’ancien Commissaire central de Dakar. «Réhabilitation du Commissaire Arona Sy: Macky Sall provoque Apr, Bby et le M23», a-t-il, titré son texte sur sa page Facebook. Et de poursuivre : «Macky Sall réhabilite le commissaire Arona Sy, symbole de la répression contre le M23 et de la lutte contre le 3ème mandat au poste de Directeur de l’Inspection des services de sécurité au ministère de l’Intérieur. Mamadou Diop et les autres victimes de la violence policière de 2011 doivent retourner dans leur tombe. Macky Sall provoque leur deuxième mort. Les acteurs de la 2ème alternance sont interpellés. Le décret de cette nomination doit être reporté sans délai».

 

 

 

 

 

Mamadou GACKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *