Categories Actualités

NOMINATION D’ABDOURAHMANE DIEYE A LA TETE DE LA DOUANES : Les gabelous ne veulent plus d’administrateurs civils

Après la nomination d’un des leurs comme directeur des douanes, l’Amicale des inspecteurs et officiers des douanes (Aiod) authentique applaudit. Mieux, elle espère ne plus voir un non douanier à la tête de cette régie financière.  

L’Amicale des inspecteurs et officiers des douanes (Aiod) authentique considère que la nomination de l’Inspecteur principal des douanes Abdourahmane Dièye, en lieu et place d’un inspecteur général d’Etat (Ige), d’un administrateur civil, voire d’un militaire, satisfait à une de ses revendications et constitue, par conséquent, un acquis social important qu’il faudra impérativement consolider. «Avec la nomination de l’Inspecteur principal des douanes Abdourahmane Dièye, l’Aiod authentique espère que la page des nominations d’agents d’autres corps de l’Etat à la tête de la Direction générale des douanes est définitivement tournée», lit-on dans un communiqué de presse.

Ainsi, les douaniers syndiqués se félicitent du débat interne suscité par la nomination de l’Inspecteur principal des douanes Abdourahmane Dièye à la tête de l’administration des douanes. Dans son communiqué, le syndicat affirme qu’elle a toujours placé, au cœur de ses revendications, le droit, pour tout agent des douanes de s’exprimer librement conformément à la liberté syndicale. Même si, par ailleurs, l’amicale reconnait que la nomination du Directeur général des Douanes relève de la compétence du président de la République qui, en vertu de la balance entre pouvoir discrétionnaire et compétence liée, a la possibilité de le choisir, exclusivement, parmi les Inspecteurs des Douanes qui se sont distingués notamment par leurs compétence, expérience et intégrité.

Néanmoins, ces inspecteurs et officiers des douanes estiment que le débat suscité autour de son ancienneté relativement jeune, loin d’être éludé, devra s’inscrire dans le cadre global des réflexions autour de la réforme du statut des douanes telle que prônée par l’Amicale et pourrait, éventuellement, se poursuivre dans le cadre des états généraux de la Douane. Mais toujours est-il que l’amicale tient à rappeler que le Directeur général des douanes doit, obligatoirement être choisi parmi les Inspecteurs des Douanes et précise donc que la nomination de l’Inspecteur principal des Douanes Abdourahmane Dièye respecte bien les textes en vigueur.

En 2014, à la suite de la nomination, pour la énième fois, d’un Inspecteur général d’Etat à la tête de la Douane, l’amicale avait marqué son étonnement, milité en faveur de la promotion interne avant d’appeler à la mise en place d’un Haut conseil de l’administration des douanes chargé d’encadrer et de propulser la carrière des agents des douanes.

Charles Gaïky DIENE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *