Categories Politique

Ousmane SONKO : « Au Sénégal, on a une justice à deux vitesses »

Les arrestations Guy Marius SAGNA, Babacar DIOP et autres se sont invitées hier à l’Hémicycle lors du vote du budget 2020 du ministère de l’Intérieur.

Si pour les députés de la majorité, il faut oublier les mis en cause en prison, pour Ousmane SONKO, cette arrestation démontre une nouvelle fois que la Justice ne fonctionne pas équitablement.

«En 2017, des partisans de Aliou SALL avait manifesté devant le Palais de la République pour dénoncer sa non investiture sur la liste Benno. Il n’y a eu aucune mesure coercitive. Lorsque les étudiants de l’APR ont escaladé les grilles du palais, il n’y a rien eu. Aux Etats-Unis d’Amérique, devant la Maison Blanche qui est le lieu le plus sécurisé des Usa, il y a chaque jour des manifestations. Au Sénégal, on a une justice à deux vitesses. On protège ses proches et sanctionne les autres. C’est un recul démocratique», déplore le leader de PASTEF.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *