Categories ActualitésCulture

Pape et Cheikh crient à « l’humiliation » et brûlent le Grand Théâtre

Le groupe Pape et Cheikh, qui se produisait vendredi dernier au Grand théâtre dans le cadre de la musique folk au Sénégal, n’a pas aimé la façon dont le spectacle s’est terminé. Pour les artistes, ce qui s’est passé n’est rien d’autre qu’une humiliation qu’on leur a fait subir.  «Je chantais et quand je me suis retourné, je n’ai pas vu mes musiciens, les rideaux étaient tombés. Le gars l’a fait sans nous aviser et il est parti sans aucune explication. Alors que nos invités et des personnalités étatiques comme l’ex premier ministre Aminata TOURE étaient dans la salle. Ce qu’on nous a fait c’est de l’humiliation, on a joué jusqu’au milieu du concert, il restait deux morceaux, je me suis retourné et nous n’avons plus vu nos musiciens, on pensait qu’ils étaient allés changer de costumes. … C’est inadmissible», s’est insurgé Pape.

Pourtant, explique-t-il, organiser une manifestation au Grand Théâtre n’est pas donné à tout le monde. «On paie 1 million à la perception avant d’entrer, 400 mille à la SODAV et 3 millions 540 mille sans oublier les 100 mille francs à la police et aux sapeurs-pompiers. Sans oublier les 180 billets qu’il faut donner au Grand Théâtre pour son propre compte alors qu’il peut vendre le ticket à 10.000. Dans le même temps, il nous loue le matériel qui est de mauvaise qualité à un prix de 500 mille à 1 million, 300 à 500 mille pour la sécurité», peste le musicien.

 

WALFnet

One thought on “Pape et Cheikh crient à « l’humiliation » et brûlent le Grand Théâtre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *