Categories Actualités

Pape DIOP et Cie : «les renoncements d’impôts sont passés de 219 milliards en 2010 à 1436 milliards de F CFA en 2016»

Pape DIOP et ses camarades ont dressé un tableau sombre de la politique économique de Macky SALL et de son régime. «Malgré les tintamarres et autres propagandes déguisées, la situation économique du Sénégal est restée à quai. Elle se caractérise par un taux d’endettement par habitant de 57,3 % en valeur relative soit plus de 500 $ US, une baisse de 6,5 % de l’activité en fin septembre 2016, 53 marchés de gré à gré soit 63 % du total des marchés quatre fois supérieur au plafond normal de 15 % et des renoncements d’impôts qui sont passés de 219 milliards de F CFA en 2010 à 1436 milliards de F CFA en 2016, soit près de 50 % du budget en cours. En définitive, le Sénégal reste un pays fortement dépendant des emprunts obligataires pour régler certaines dépenses courantes puisque son endettement  élevé est mal investi et ne sert qu’à payer des salaires, à l’entretien de projets improductifs comme le Centre Abdou DIOUF de Diamniadio qui engloutit chaque année près de 300 millions de F CFA et au service de sa dette. Ils sont des adeptes du ‘sul bukki suli bukki’ », assènent-ils dans un communiqué sanctionnant la réunion de leur Comité directeur. Loin de s’arrêter en si bon chemin, l’ancien maire de Dakar et ses camarades ajoutent : «Sur le plan des infrastructures, l’essentiel des inaugurations soit 90 % des réalisations sont des projets de l’ancien régime avec des études techniques et des financements déjà disponibles notamment avec le MCA devenu MCC dans les régions sud et nord du pays, l’autoroute à péage et son prolongement à l’AIBD et le projet de prolongement de la VDN ».

WALFnet

Tagged Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *