Categories ActualitésSociété

Pape Malick SY : «Que l’Etat fasse son devoir et les religieux le leur»

  • A l’audience qu’il a accordée au chef de l’Etat hier à Tivaouane, le
    Khalife général des Tidianes, par le canal de son porte-parole, a
    décrié le regain de violence dans le pays. Son hôte a décidé de
    prendre part au Bourde et de passer la nuit dans ladite cité
    religieuse.
    Correspondance – Le chef de l’Etat, Macky Sall, était hier l’hôte de la cité religieuse de Tivaouane. Une visite de courtoisie qui se veut pour perpétuer la tradition voulant qu’à l’approche de chaque célébration de la
    naissance du prophète Mouhamed (Psl), le tenant du pouvoir temporel se rende auprès du khalife général de ladite cité, en compagnie d’une équipe de son gouvernement. Ce, pour communier avec la famille et les fidèles de la confrérie tidiane de la famille Sy de Tivaouane. Une façon d’huiler les relations entre le temporel et le spirituel, pour une
    consolidation de la paix et de la stabilité nationale. Aussitôt dès son arrivée sur les lieux, le président de la République a été reçu dans les
    appartements du Khalife en aparté, pour un entretien à huis clos avant de rejoindre ensemble l’auditorium sis sur l’esplanade de la mosquée Seydi Ababacar Sy. Dans son adresse, le chef de l’Etat a été peu
    loquace devant l’auditoire. Après les salamalecs d’usage, il a rendu un vibrant hommage à l’illustre disparu, Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine».
    Avant de réitérer son engagement à soutenir, tant qu’il sera à la tête de l’Etat, les familles religieuses en particulier et l’Islam en général. Une adresse qu’il a clôturé par une prière à l’endroit du Khalife, afin qu’il accomplisse sa mission en toute sérénité.
    Lui rendant la politesse, le porte-parole de la famille religieuse, Pape Malick Sy, de rappeler la lourdeur de la responsabilité surtout quand il s’agit de sauvegarder l’héritage que les anciens leur ont légué.
    L’occasion aura aussi été pour le guide religieux de décrier le constat fait
    qu’aujourd’hui, chaque jour que Dieu fait, on note dans la Une des
    journaux des crimes de sang. De tels faits qui traduisent une certaine crise des valeurs qu’il urge de corriger par tous les moyens. «Il faut à tout prix mettre un terme à cette forme d’indiscipline. Certaines révoltes n’en valent pas la peine. Les insultes, les injures et les calomnies n’ont
    jamais fait avancer un pays. Alors le retour aux enseignements religieux
    est la seule solution. Que l’Etat fasse son devoir et les religieux le leur pour que cessent cette forme d’indiscipline et son corollaire de
    violence», dira Pape Malick Sy.
    Tous propos qui seront clôturés par le Khalife général qui a appelé à l’unité et à la paix dans le pays. Une paix à laquelle tous doivent aspirer.
    Le Khalife a enfin formulé des prières pour la paix et la stabilité avant de souhaiter une excellente nuit à son hôte qui, comme l’année dernière, a décidé de prendre part au Bourde et de passer la nuit dans ladite cité religieuse.
    Sidy DIENG

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *