PDS : Une conseillère municipale de Pikine claque la porte pour rejoindre Bougane GUEYE Dany

Mécontente du mauvais management de leur parti au plan local qui, selon elle, est matérialisée par des lobbyings et des parachutages de toutes sortes, la conseillère municipale de la Ville de Pikine Aïda Seck a signé son acte de divorce avec la formation politique de Me Wade.

Cette responsable du Pds dans la Commune de Keur Massar a décidé de déposer ses baluchons au mouvement politique «Gueum sa Bopp» de Bougane Guéye. «J’ai démissionné du Pds. Maintenant, je compte travailler avec Gueum sa Bopp de Bougane. Je l’ai dit à la direction du Pds et aux mandataires du secrétaire Abdoulaye Wade et de Karim Wade», a  fait savoir Aïda Seck.

Sur les raisons de son départ du Pds, la conseillère municipale à Keur  Massar dénonce l’injustice dont elle se dit victime. «Je ne supporte plus l’injustice au sein du Pds. Je ne vais plus travailler pour que les gens capitalisent le résultat à leurs profits et sur mon dos. C’est terminé. Car en politique, la représentativité doit compter. Mais ici à Keur Massar, c’est le  lobbying  qui compte. Il y a des gens qui n’ont pas de militants et qui font du lobbying pour s’accaparer des moyens du parti et des postes de responsabilités. Ces gens qui n’ont aucune représentativité sont en train de tromper Abdoulaye Wade et Karim Wade», martèle l’ex- responsable du Pds à Keur Massar. Et de poursuivre : «Ces gens qui se disent représentatifs ont montré leur incapacité à gagner des élections en 2014 en refusant par exemple que des responsables comme Gamou Boye viennent avec nous sous prétexte qu’il n’a personne avec lui. A la fin des élections locales, Gamou Boye a pris la deuxième place et le Pds a pris la quatrième. Ces gens sont partis par la suite s’allier avec l’actuel maire apériste de Keur Massar Moustapha Mbengue pour être après dans son équipe  avec un jeu de cache-cache. Alors au lieu que le parti arbitre légalement, il continue à laisser l’injustice prospérer. J’ai été au siège du Pds pour leur dire la vérité et leur annoncer ma démission. Les gens n’ont pas dit la vérité à Me Abdoulaye Wade et à Karim Wade sur la situation de Keur Massar. Ce ne sont pas ces responsables qui peuvent faire gagner le Pds car les militants sont démobilisés et frustrés à cause de leurs agissements. Je vous dit qu’il y aura d’autres départs».

Aïda Seck qui se dit être quitte avec sa conscience promet après la fin du couvre-feu de remobiliser ses troupes en direction des locales pour animer sa base.

Ce départ d’Aïda Seck du Pds risque de compromettre les chances de cette formation politique dans cette commune. Car cette dame habitante à Boune et actrice de développement a une légitimité politique dans ce  village avec une bonne représentativité qui risque de diminuer l’électorat du Pds aux prochaines élections locales.

 

 

 

 

 

 

 

 

Théodore SEMEDO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*