Categories ActualitésPolitique

EN PLUS DES 5 ANS : Le cinquième (1/5) des biens de Khalifa SALL confisqué

Déclaré coupable de faux et d’escroquerie sur des deniers publics, le maire de Dakar, Khalifa Sall, est condamné à 5 ans de prison ferme.

Le juge a aussi ordonné la confiscation du 1/5e de ses biens. Mais, on ne sait pas au profit de qui, puisque l’Etat du Sénégal est débouté de toutes ses prétentions.

La décision est presque passée inaperçue, en raison du brouhaha qui a régné dans la salle d’audience à l’annonce de la condamnation de Khalifa Sall à 5 ans de prison ferme. Le juge n’avait pas terminé la lecture de l’extrait de son jugement que les militants aient lancé des cris et larmes.

Dans son verdict, le juge Malick Lamotte a ordonné la confiscation du cinquième des biens de Khalifa Sall, Mbaye Touré et Yaya Bodian. Déclaré coupable d’«escroquerie portant sur des deniers publics» et «complicité par instigation de faux», le maire de Dakar est condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme et à payer 5 millions d’amende, en rapport avec les fausses factures ayant servi à empocher 30 millions par mois entre 2011 et 2015 qu’il a signées durant la période incriminée. Telle est la sentence prononcée hier par le Tribunal correctionnel de Dakar, dans l’affaire dite du procès de la Caisse d’avance. La même peine a été infligée à Yaya Bodian et au Directeur administratif et financier (Daf) de la Ville de Dakar, Mbaye Touré. Mais le premier devra payer 500 mille francs d’amende.

Aucune de ces peines ne leur permet de recouvrer la liberté car la condamnation n’ayant pas été couverte par la détention avant jugement.  Le juge est revenu sur les faits reprochés au chef de bureau à la division comptable de la mairie de Dakar. «Yaya Bodian s’est rendu coupable d’avoir confectionné 110 fausses factures définitives entre 2011 et 2015. Il a utilisé l’entête du Gie Tabaar alors que ces factures ne correspondant à aucune commande de riz ou de mil. Il a incontestablement commis du faux par contrefaçon», lit-on dans l’extrait du jugement lu par le juge Lamotte.

Sur l’ensemble des 5 délits reprochés aux prévenus, le juge en a écarté purement et simplement trois, à savoir le détournement de deniers publics,  le blanchiment de capitaux et l’association de malfaiteurs. La défense a annoncé la décision de faire appel pour une infirmation de ce jugement.

 

 

Pape NDIAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *