Categories ActualitésEconomie

PRECARITE DE TRESORERIE DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE KOLDA : Le nombre de réalisations reste limité

Faute de ressources financières importantes, la question des investissements demeure une préoccupation majeure pour le conseil départemental de Kolda. Ce qui n’est pas sans conséquences sur les réalisations à faire dans le département.

(Correspondance) – Au regard des modestes ressources financières dont il dispose, le conseil départemental de Kolda reste limité dans la réalisation des objectifs qu’il s’était assigné à l’entame de son mandat. Selon le rapport introductif du projet du budget 2020, «la prise en charge des déplacements, les avancements et la couverture médicale pour le personnel, le nombre de sessions annuelles, toujours limitées à deux et payées un semestre voire dix mois après, le cadre de vie, le tourisme et les infrastructures sportives» sont des taches noires dans le fonctionnement de cette institution de 2014 à 2019. A ce propos, à en croire, les autorités de ce conseil, le règlement de toutes ces questions ne sera possible que si les ressources du conseil «venaient à augmenter substantiellement» dans le futur. En outre, la construction du musée de Kolda, dont les travaux ont débuté en septembre 2019 et pour une durée de trois mois, n’est pas encore achevée en sus de «l’avance de trésorerie consentie pour le règlement des salaires de décembre 2019 pour une ardoise de 17 094 571 francs dont le règlement sera effectué à partir de nouvelles mesures» que l’institution compte prendre.

Cependant, malgré cette situation financière difficile et le respect du principe de la sincérité du budget, le règlement ‘des dépenses incompressibles en terme des salaires des personnels, d’entretien de l’hôtel du département et d’accompagnement de la jeunesse sportive et de la culture’ s’est fait sans aucun problème. Aussi, l’éducation, avec la politique d’absorption des abris provisoires dans certains établissements du département, et la formation des jeunes ont, également, constitué des priorités des différents projets de budget adoptés par les conseillers départementaux de Kolda. C’est dans cette dynamique que les 37 conseillers sur les 60, que compte cette collectivité territoriale de la région de Kolda, viennent de voter, à l’unanimité, le projet de budget de cette dernière pour cette année en cours. Chiffré à 420 858 474 francs, en recettes et en dépenses, ce budget de 2020 est constitué du fonds de dotation, du léger report en fonctionnement, du résultat des investissements reportés et du fonds de concours de l’Etat pour des montants respectifs de 286 027 869 francs, 9 995 102 francs, 38 170 478 francs et 86 665 025 francs.

Contrairement à l’année passée, le budget de fonctionnement de ce conseil, même s’il est de 70 % des dépenses programmées pour cette présente année, a connu, néanmoins, une baisse puisqu’il est passé de 312 056 400 francs en 2019 à 296 022 971 francs en 2020. Quant au budget d’investissement, le montant retenu est de 124 835 503 francs dont l’emploi sera axé sur la réhabilitation de l’hôtel du département pour 4 759 691 francs, sur la participation à la Couverture maladie universelle pour 2 100 000 francs, sur le règlement définitif des chantiers relatifs à la construction de salles de classe de 2019 et de sa poursuite pour 80 110 953 francs, sur l’acquisition de matériels médicaux pour le centre hospitalier régional de Kolda pour 8 966 344 francs, sur la finalisation des travaux du musée de Kolda pour 10 millions de francs et sur l’achat de moulins pour les femmes d’un montant de 14 millions francs Cfa.

Aliou DIAO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *