Categories ActualitésAthletismeSport

Présidence  de la Fédération sénégalaise d’athlétisme : Amadou DIA BA candidat?

Regroupés dans un collectif pour la redynamisation de l’athlétisme sénégalais, d’anciens pratiquants de la première discipline olympique ont porté la candidature d’El Hadji Amadou Dia Bâ à la présidence de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa).

Médaillé d’argent des Jeux olympiques (Jo) de Séoul 1988, il est logé dans un bon couloir pour succéder à l’actuel président, Momar Ndiaye qui ne sera pas candidat à sa propre succession. Face à la presse, hier, les souteneurs de la candidature de Dia ont manifesté leur détermination à réaliser leur objectif. Parmi les initiateurs de ce regroupement, on peut citer le recordman du Sénégal de 400 m plat Amadou Gakou, Bouna Bass, Mamadou Sarr et Babacar Cissé du Jaraaf.

Pour ces derniers, El Hadji Amadou Dia Bâ est l’homme de la situation pour sortir la discipline sénégalaise de la crise qu’elle traverse depuis plusieurs années. «Nous constatations depuis des années que nos athlètes ne parviennent pas à se qualifier aux compétitions internationales. On nous invite maintenant. C’est grave», a tonné Babacar Cissé. «Le Sénégal avait, auparavant, entre 10 et 15 qualifiés. Nous avons des personnalités capables de diriger cet athlétisme. Nous les membres du collectif, avons décidé qu’Amadou Dia Ba sera notre candidat au prochain renouvellement de la Fédération d’athlétisme» a confié Babacar Cissé qui est technicien au niveau de la section d’athlétisme du Jaraaf de Dakar

Selon ces anciens athlètes, la discipline ne saurait trouver son lustre, si on n’arrive pas à former des athlètes qui ont le niveau élevé. «Il fut un temps où le stade Iba Mar était souvent plein, quand on organisait des journées d’athlétisme et c’était payant. Aujourd’hui, même si c’est gratuit, personne ne vient. Donc, il faut se remettre en cause. Je pense qu’il faut essayer d’avoir des athlètes de la carrure d’Amadou Dia Bâ pour redorer le blason de la discipline», a fait savoir Bouna Bass

Mais, même si ses amis du collectif ont porté leur choix sur sa personne, Amadou Dia Bâ joue toujours au clair-obscur. «Pour l’instant, nous travaillons à mettre en place des jalons. Avec notre expérience, nous allons finaliser un très bon document qui devrait faire adhérer tout le monde, y compris les membres de la Fédération actuelle. Mais pour une éventuelle candidature, ce n’est pas encore à l’ordre», a-t-il soutenu.

 

 

 

 

Walf Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *