Non classé

PRODAC : «Moi Mame Mbaye Kan NIANG… », je porte plainte contre SONKO

Réponse du berger à la bergère, la réplique n’a pas tardé après la sortie du leader de Pastef par rapport au rapport de l’IGE dans l’affaire Prodac. Mame Mbaye Niang qui se sent visé a brandi une plainte contre Ousmane Sonko. Il en a fait l’annonce, hier, au cours d’un point de presse. «Moi Mame Mbaye Kan Niang, citoyen sénégalais, en appelle à votre dignité ou tout au moins ce qui l’en reste, pour aller sans bruit, ni point de presse, ni incitation à un mortel combat, produire devant la justice le rapport de l’IGE et les preuves de vos allégations mensongères et diffamatoires. Une plainte a été déposée à cet effet», déclare le ministre du Tourisme à l’endroit du patriote en chef.

«Un des membres de la Conférence des Leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, Ousmane Sonko, s’est encore adonné à son activité favorite consistant à calomnier, diffamer et porter de fausses allégations sur des personnes vertueuses», poursuit-il, lors d’un point de presse.

Ousmane Sonko, selon Mame Mbaye Niang, «dit détenir un rapport de l’Ige qui l’aurait épinglé, rapport relatif au marché passé par le Prodac pour la construction des Dac. «A Ousmane Sonko, je réitère, il n’y a aucun rapport de l’Ige relatif au Prodac qui m’incrimine ou plus simplement qui me désigne comme responsable d’une quelconque faute, à fortiori d’une infraction», dément l’actuel ministre du Tourisme et des Loisirs qui annonce avoir saisi la justice.

Il en profitera pour solder ses comptes avec ce membre de la conférence des leaders de Yewwi. «Si vous vous étiez imprégné des dispositifs légaux et réglementaires de notre République, et aviez été plus présent à la mairie de Ziguinchor pour exercer pleinement vos fonctions, vous auriez certainement compris qu’en tant que ministre de tutelle technique du Prodac, il m’était impossible de m’immiscer dans l’administration de celui-ci, à plus forte raison d’avoir une responsabilité dans la passation de marché. Laquelle, sauf délégation, est exclusivement dévolue au coordonnateur du Prodac nommé par décret par ailleurs administrateur des Crédits et ordonnateur des dépenses». Et d’ajouter : «Et pourtant malgré tout cela, lorsque des rumeurs de prétendues malversations ont occupé l’actualité lié à ce marché suite à une mission de vérification que j’avais moi-même, en ma qualité de tutelle technique, solliciter auprès du ministre en charge de l’Economie et des Finances, j’ai offert de démissionner de mon poste de Ministre pour laver mon honneur».

Magib GAYE

What's your reaction?

Related Posts

1 of 62

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *