Promesse non-tenue », Macky menacé de vote sanction dans le Dandé Maayo

Malgré la promesse du chef de l’Etat de procéder au démarrage des travaux de bitumage de la route de Dandé Maayo, lors de son passage, l’année dernière,  à Nguidjilone dans le cadre de sa « tournée économique », le constat des populations est amer.  Rien n’a été fait depuis.

Ainsi, lors d’une assemblée générale organisée à Dondou, Baba Doro MBODJI, coordonnateur du mouvement de la zone Nord du Dandé Maayo, déplore les méfaits que cause l’absence de route dans la localité. A l’en croire, « l’enclavement de la zone fait qu’il y a un grand problème de santé publique avec la persistance de maladies endémiques, un taux élevé de mortalité maternelle justifiant à suffisance  la nécessité d’un centre de santé de référence ou d’un hôpital dans le Dandé Maayo ». Ainsi, il a menacé de vote sanction la coalition au pouvoir lors des législatives.

« La matérialisation de la promesse du président de la République relative au bitumage de la route du Dandé Maayo accompagné de la construction de bretelles pour le désenclavement de leurs localités. L’exigence reste non négociable, car le mouvement en guise le mouvement en guise d’alerte, se réserve déjà le droit de mobiliser tous les militants et sympathisants du Dandé Maayo et de la diaspora pour sanctionner le régime par le vote de bulletins nuls aux élections aux élections législatives du 31 juillet 2022 », déclare-t-il.

Par ailleurs, relevant le manque criard de lycées, de bâtiments administratifs dans la zone, Baba Doro MBODJI « exige des actions urgentes pour la construction de lycées modernes, centre de formation professionnels, l’université de Matam, l’érection d’entités administratives autonomes, économiquement viables compétitives et porteuses de développement afin de lutter contre l’avancée inquiétante du désert, l’érosion de la berge du fleuve Sénégal et la précarité du vécu des populations ».

WALFNet

Exit mobile version