Categories ActualitésPolitique

Quatrième discours à la Nation : Que faut-il attendre du président SALL

Le chef de l’État sort de son confinement ce lundi le temps de s’adresser à ses compatriotes à 20 heures. Sur son compte Twitter,  il invite les Sénégalais à suivre son discours.

Ainsi, après ses adresses à la Nation du 23 mars, du 3 avril et du 11 mai 2020, le président SALL  va parler pour la quatrième fois depuis que le coronavirus est apparu au Sénégal, le 2 mars 2020.

Qu’est-ce que Macky va dire ?

Si les Sénégalais sont assurés que son discours va tourner autour de la pandémie du Coronavirus, ils sont moins sûrs de ce que l’Etat compte faire pour endiguer la propagation du virus qui a fini d’élire domicile au pays de la térranga.

En effet, le 23 mars 2020, c’est un président très austère qui s’est adressé à ses compatriotes,  leur annonçant qu’un virus leur avait déclaré la guerre.  Macky SALL avait alors peint un tableau très lugubre de la situation. « la date d’aujourd’hui, le COVID-19 a envahi plus de 140 pays, dont le Sénégal. Le nombre de personnes infectées s’élève à plus de 340 000 », avait déclaré Macky SALL avant d’ajouter, en tant que commandant en chef : « J’ordonne les forces de défense et de sécurité de se tenir prêtes en vue de l’exécution immédiate et stricte des mesures édictées sur l’étendue du territoire national.
Conformément à la loi sur l’état d’urgence, ces mesures donneront en particulier aux autorités administratives compétentes le pouvoir :
➢ de réglementer ou d’interdire la circulation des personnes, des véhicules ou des biens dans certains lieux et à certaines heures ;
➢ d’interdire, à titre général ou particulier, tous cortèges, défilés, rassemblements et manifestations sur la voie publique ;
➢ d’ordonner, la fermeture provisoire des lieux publics et lieux de réunions ;
➢ d’interdire, à titre général ou particulier, les réunions publiques ou privées de quelque nature qu’elles soient, susceptibles de provoquer ou d’entretenir le désordre. »

De mesures largement saluées, même par ses opposants. Le Sénégal avait alors 71 malades sous traitement.

Le 3 avril, à la veille de la fête de l’Indépendance du Sénégal, Macky SALL, plus compatissant que jamais, annonçait une nouvelle batterie de mesures pour venir en aide aux populations démunies et assister les secteurs les plus touchés par l’immobilisme.  «15,5 milliards, pour le paiement des factures d’électricité, 3 milliards pour la prise en charge des factures d’eau,  69 milliards, au lieu des 50 initialement prévus, pour l’achat de vivres, 12,5 milliards, pour aider la diaspora…. », avait-il notamment annoncé.

Seulement,  les vivres n’étaient pas encore dans les maisons, que Macky SALL, le 11 mai 2020, dans une nouvelle adresse à la Nation, déclare le relâchement national. Alors que pour cette seule journée, le Sénégal enregistrait 177 nouveaux cas,  il prit de nombreuses mesures d’assouplissement. « Nous devons désormais apprendre à vivre en présence du virus, en adaptant nos comportements individuels et collectifs à l’évolution de la pandémie », avait-il argué. Ainsi, mosquées, écoles et marchés rouverts, plages prises d’assaut, de même que les terrains de foot, le virus finit par toucher toutes les régions du  Sénégal.

Aujourd’hui que le Sénégal compte 2248 patients sous traitement et 108 décédés, quelles mesures attendre  du président SALL ?

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *