Categories ActualitésPolitique

REBELLION A L’APR Diakhaté dévoile son plan de guérilla

 

Moustapha Diakhaté veut remettre l’Apr à l’endroit

C’est un tableau apocalyptique que Moustapha Diakhaté a fait de la gestion de l’Apr par Macky Sall. Aussi, il propose de remettre à plat le parti, faire le chemin inverse pour mettre fin aux querelles de personnes, de luttes des places sans merci sur fond d’ambiguïté idéologique, de déliquescence des structures, organisations et instances de direction à tous les niveaux.

Malgré son exclusion, l’initiateur de Mànkoo Taxawu sunu Apr / Initiative pour la refondation de l’Apr refuse de quitter. Moustapha Diakhaté affirme qu’il reste à l’Apr pour le transformer. Il exige la dissolution du Secrétariat exécutif national, de toutes les structures, organismes internes et la mise en place de la présidence du parti conformément à l’article 15 des Statuts avec l’installation de deux Vice-présidents dont une femme, d’un coordonnateur national et son adjoint. Il exige également la mise en place d’une Direction collégiale provisoire chargée de piloter la Refondation du parti, la dévolution et l’exercice démocratique des responsabilités et des pouvoirs dans le parti, l’application et le respect des statuts, du règlement intérieur du parti, la mise en place démocratiquement des structures et instances nationales de direction.

Dans un Manifeste qu’il a publié, hier, sur sa page facebook, l’ancien ministre-conseiller, estime que son organisation veut reconstruire la confiance de l’engagement militant et revitaliser la démocratie interne, participative et inclusive dans l’Apr. «Nous voulons participer ensemble à la construction d’une Apr libérale, démocratique, patriotique, panafricaine, progressiste, ouverte, tolérante, libérée de toute ‘fan’sclubisation’, ploutocratie, aliénations clientélistes et régionalistes», assène-t-il. L’ancien ministre chef de cabinet du président de la République veut aussi faire en sorte que les slogans tels que «la démocratie interne», «la gouvernance sobre et vertueuse», «la rupture», «la Patrie avant le parti» soient une réalité. Car selon lui, depuis onze ans l’Apr fonctionne comme une masse informe, une foire d’empoignes, un parti de querelles de personnes, de luttes des places, de déliquescence des structures, organisations et instances de direction à tous les niveaux. «Ce tableau apocalyptique de la locomotive de la majorité présidentielle doit alerter plus d’un et appeler à la mobilisation de tous les militants pour remettre l’Apr à l’endroit et la sortir des querelles intestines, postures sectaires, clientélistes et courtisanes», dit-il. D’après lui, il s’agit de faire le chemin inverse pour faire du parti un instrument de conscientisation, d’éducation, d’encadrement des militants et d’intermédiation entre le peuple sénégalais et son gouvernement.

«L’Alliance souhaite porter un discours de vérité pour être à la hauteur des enjeux du parti et du Sénégal. Elle propose des solutions pragmatiques, ancrées dans le réel et basées sur des valeurs essentielles telles que le progrès et la justice sociale, le respect des hommes et la capacité donnée à chacun d’être acteur de son quotidien. La modernisation de l’organisation et la redéfinition des missions de notre parti s’imposent pour une meilleure prise en charge des aspirations de notre peuple», poursuit-il, ajoutant que son courant aspire d’abord à ce que la démocratie interne devienne la norme et la liberté le cadre de la vie politique dans l’Apr.

Charles Gaïky DIENE

Moustapha Diakhaté souhaite beaucoup de réformes dans l’Apr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *