Actualités

Comment le régime de Macky compte éloigner Khalifa SALL des législatives

Sa main n’a pas tremblé. Macky SALL est allé jusqu’au bout de sa logique.

Après avoir fait le vide autour de lui, avec l’arrestation de Bamba FALL et de plusieurs autres jeunes réputés pour leur dynamisme et le sursis (reste tranquille) infligé à Barthélémy DIAS, le régime a cueilli Khalifa SALL, tel un fruit mûr.

Macky SALL n’a, depuis son accession à la tête de l’Etat, cessé de porter des croque-en-jambes qui à défaut de le mettre à terre ont grandement ralenti l’ascension de Khalifa SALL qui peinait à se ressentir au-delà de Dakar. Acte III de la décentralisation qui le dépouille de l’essentiel de ses pouvoir d’avant 2012. Gestion des ordures dans la capitale retirée à Entente Cadak-Car. Blocage de l’emprunt obligataire de 20 milliards de francs Cfa de la ville de Dakar. La liste, même avec le tintamarre qui a suivi l’affaire de l’aménagement de la Place de l’Indépendance, n’est pas exhaustive. Depuis qu’il est élu, Macky SALL tient à l’œil Khalifa SALL, décidé à ne lui accorder aucune marge de manœuvre.  L’arrestation du maire de Dakar n’est donc qu’un motif du tableau que Macky dessine et dont la toile de fond est la neutralisation du responsable socialiste.

Mais envoyer le maire de Dakar au gnouf n’est pas l’ultime maillon de la chaine de Macky SALL. Son emprisonnement étête la coalition Taxawu Dakar qui a donné au régime de Macky SALL des sueurs glaciales aux dernières élections locales. Ladite coalition, regroupant des responsables de différents partis politiques, se singularise par  son caractère hétéroclite, rendant presque indispensable le leadership de Khalifa SALL. Ce dernier qui en est le principal initiateur en est également le principal bailleur. Khalifa SALL derrière les barreaux, même si la coalition résiste aux divergences, Taxawu Dakar va grandement peiner à financer les législatives à venir. Pour davantage éloigner la main du maire de Dakar de ses partisans, le régime de Macky SALL, qui lui a donné l’occasion de se victimiser et de polariser la sympathie des uns et des autres, a corsé les mesures. « Il est inadmissible qu’on prenne des mesures de rétorsion contre les sympathisants et la famille de Khalifa SALL. Il n’y a que 20 personnes qui sont autorisées à le voir une fois par semaine. C’est intolérable. Cela ressemble à de la séquestration», a dénoncé Me Aïssata TALL SALL, en marge de la visite qu’il a rendu à son camarade de parti.

Malgré sa ténacité, le maire de Podor aura du mal à faire changer le régime du fusil d’épaule. A défaut d’une grande pression, il y a peu de chance que Macky SALL desserre l’étau. Sa stratégie va au-delà de son propre règne.

 

 

WALFnet

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 445

1 Comment

  1. I think this is a real great post.Much thanks again. Much obliged.

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *