Retro 2017 : Deuxième qualification du Sénégal au mondial

L’équipe nationale a réussi pour la deuxième fois de l’histoire du football sénégalais à se qualifier à la Coupe du monde, prévue en Russie en 2018.

Sadio Mané et sa bande ont réussi cet exploit à l’issue d’un parcours plein de rebondissements. Retour sur les grands moments de cette qualification qui fuyait les «Lions» depuis plus de 15 ans.

Après le tirage au sort des éliminatoires, les «Lions» étaient classés favoris de la poule D qu’ils partageaient avec le Cap-Vert, le Burkina Faso et l’Afrique du Sud. Après un parcours sans faute lors des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations (Can) en 2017, les partenaires de Sadio Mané  étaient redoutés par leurs adversaires. Mais ils ne se sont pas très distingués lors de la Can avec leur élimination en quart de finale par le Cameroun aux tirs au but. Une contreperformance qui avait remis en cause la suprématie de l’équipe du Sénégal au profit des «Etalons». Les Burkinabé avaient terminé troisième de la compétition. Mais les hommes d’Aliou Cissé ont pu, tant bien que mal, se consoler avec une qualification à la Coupe du monde 2018.

C’est la deuxième fois que le Sénégal réalise une telle performance après celle de 2002. Une réussite à l’issue d’un parcours plein de rebondissements. Les «Lions» avaient démarré la compétition avec une victoire contre le Cap-Vert sur la marque de 2-0. Un résultat qui mettait l’équipe du Sénégal sur le bon timing de la qualification et confirmait le statut de favori que certains observateurs donnaient à l’équipe du Sénégal. Mais les choses prennent une autre tournure à l’issue de la deuxième journée. Les «Lions» seront surpris par les Bafana Bafana sur la marque de 2-1 au terme d’un match litigieux avec un pénalty imaginaire accordé aux Sud africains par l’arbitre Ghanéen, Joseph Lamptey. Une rencontre qui fera l’objet de nombreux débats, mais qui freine l’ardeur des «Lions» lors de ces éliminatoires. Ils seront par la suite contraints au nul par le Burkina Faso à l’aller (0-0) comme au retour (2-2). Des rencontres qui comptaient pour la troisième et la quatrième journée. Ces résultats compromettent les chances de qualification du Sénégal. Dès lors, la défaite était interdite pour Aliou Cissé et ses hommes pour espérer le ticket du voyage pour la Russie.

Ils réussiront à se remettre sur les rails avec la victoire (2-0) décrochée à Praia devant le Cap-Vert pour le compte de la cinquième au moment où le Burkina Faso, qui était en tête du classement, perdait devant l’Afrique du Sud. Le Sénégal reprend la tête du classement. Cerise sur le gâteau, le match de la deuxième journée perdu devant l’Afrique du Sud est reprogrammé par la Fifa. Elle soupçonnait des pratiques nébuleuses dans cette rencontre. Une enquête de l’instance dirigeante du football mondial avait déjà conduit à la suspension à vie de l’arbitre Lamptey. Les «Lions» prendront leur revanche, le 10 novembre 2017, sur l’Afrique du Sud à Polokwané sur la marque de 2-0. Une victoire qui offre aux sénégalais la qualification, pour la deuxième fois, à un événement mondial, 15 ans après la belle épopée de la génération de l’actuel entraîneur Aliou Cissé.

Le match retour contre l’Afrique du Sud à Dakar du 14 novembre dernier n’était plus qu’une formalité, et des moments pour les «Lions», de fêter devant le public de Léopold Senghor, la qualification acquise depuis Polokwané. Le Sénégal va néanmoins terminer en beauté son parcours sur une victoire de 2-1. Ils tenteront de marcher sur les pas de la bande à El Hadji Diouf qui s’était qualifiée en quarts de finale de la Coupe de monde de 2002 pour leur première participation.

 

 

Ousmane DICKO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*