Categories Politique

Saccage de la mairie de Keur Massar : SALL –Junior et Cie veulent des sanctions

L’Association des maires du Sénégal (Ams) condamne avec la plus grande énergie le saccage de la mairie de Keur Massar et demande que les coupables soient interpelés et jugés pour que ce type d’actes «irresponsables» de violence ne se renouvelle plus dans le pays. 

Dans un communiqué rendu public, Aliou Sall et ses camarades de l’Ams rappellent aux populations que les mairies sont non seulement les sièges de la première institution de proximité, mais aussi des lieux de prestation de services divers aux citoyens, et qu’en aucun cas, pour quelles que raisons que ce soient, elles ne doivent pas faire l’objet de telles agressions qui viennent perturber le fonctionnement normal des services. L’Ams a, par la même occasion, exprimé toute sa solidarité au Maire, au Conseil municipal et aux populations de Keur Massar. Le ministre des Collectivités territoriales, M. Oumar Guèye, accompagné des autorités administratives, le maire Moustapha Mbengue et des conseillers municipaux qui s’étaient rendus sur les lieux pour constater l’étendue des dégâts perpétrés par la furie des marchands ambulants qui manifestaient pour occuper la voie publique, avait manifesté son étonnement. À l’issue de sa visite et devant l’ampleur du saccage, le ministre Oumar Guèye avait averti : «Il y a eu agression d’un symbole de l’État …Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte, et la loi va s’appliquer». Une plainte a été déposée et des personnes identifiées. De 11, le jour de la manifestation, le nombre de jeunes marchands ambulants interpellés par les enquêteurs se chiffrait à 22 interpellations. Ces derniers avaient tous participé à la manifestation de protestation du dimanche dernier.

 

 

 

 

 

 

 

Magib GAYE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *