SALL-Junior, le Sénégalais le plus endetté

Le frère cadet de Macky SALL ne veut plus qu’on lui parle de sa famille. Invité ce dimanche du « Grand Jury » sur la RFM, le maire de Guédiawaye estime souffrir d’être considéré comme «une sorte de paria pour la République».  «Cela me fait mal et je ne le cache pas. Qu’on dise oui, Aliou Sall est le frère du Président, donc il ne doit pas être ceci ou cela, c’est un délit de parenté et je ne serai jamais d’accord avec ça», a soutenu Aliou SALL, se plaisant bien dans les habits de la victime.

 

Seulement, Aliou SALL oublie qu’il était un triste inconnu et que c’est sa famille, Macky SALL en l’occurrence, qui l’a tiré de l’anonymat. C’est après l’élection de son frère de président qu’il a été élu maire de Guédiawaye. Grâce à Macky SALL il est, par la suite , devenu président de l’Association des maires du Sénégal (AMS).

Mais le plus cocasse, c’est que SALL-Junior croit que les Sénégalais ont oublié le « scandale à 10 milliards de dollars ». N’est-ce pas grâce à son frère qu’il a réussi son joli plongeon à milliards dans le pétrole sénégalais ? Quand ledit scandale a éclaté, beaucoup d’observateurs se sont accordés à dire que l’affaire Petro Tim qui ne sera éclairée par aucun tribunal tant que Macky SALL est à la tête de l’Etat. Une idée confortée par le leader de l’APR qui va, au paroxysme de la contestation, nommer son frangin à la tête de la caisse des dépôts et consignations (CDC).

« Il y a de l’amalgame. D’après les informations que j’ai, cette somme (146 millions) a été virée dans une société AgriTrans de Monsieur SALL pour le paiement d’une mission de consultance dans le secteur agricole ». Jusque-là, ces propos El Hadji Hamidou KASSE, ancien ministre-conseiller en communication du président Macky SALL, ne sont pas tirés au clair. La Division des investigations criminelles (DIC) qui s’était saisie de l’affaire a mené ses enquêtes et déposé sur la table du juge d’instruction un dossier qui risque d’être classé sans suite. Entretemps, SALL-Junior qui avait annoncé une plainte contre la BBC s’est contenté d’une réclamation dont il n’a pas communiqué la suite.

En attendant, le hashtag « sama 400 000 » fait surface à chaque sortie d’Aliou SALL qui, en dépit de ses gesticulations et du temps qui passe, fait toujours penser aux milliards de Pétro Tim.

 

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*