Categories AthletismeSport

Sara OUALY, nouveau patron de l’athlétisme sénégalais

Sara Oualy,  premier vice-président du bureau sortant de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa), remplace Momar Mbaye qui a dirigé l’instance dirigeante de l’athlétisme national de 2001 à 2017.

Il a été élu, hier, pour un mandat de quatre ans, par consensus après le retrait du deuxième candidat Cheikh Tidiane Boye. Du coup, ce dernier occupe désormais le poste de premier vice-président.

Sara Oualy a tenu à féliciter les membres du Comité directeur de la fédération qui lui ont apporté leur confiance pour les quatre prochaines années. Il a aussi fait part «des grandes difficultés qui assaillent la discipline», avant d’appeler à l’exécution du plan stratégique de développement ficelé par la Fsa. «Je compte relancer l’athlétisme et le sport à l’école. Je demande à l’Etat du Sénégal de réfectionner les pistes des  stades Iba Mar Diop, Léopol Sédar Senghor et des  stades régionaux pour  la promotion de la pratique de la discipline sportive dans les régions. Ceci nous permettra de pratiquer notre sport dans les meilleurs conditions», déclare le nouveau président de la Fédération sénégalaise de l’athlétisme. Avant de poursuivre : «La formation des cadres est aussi un des principaux axes du programme que je compte mettre en œuvre».

Pour remettre l’instance dirigeante de la discipline sur les rails, le président de la ligue d’athlétisme de Dakar, El Hadj Bara Thiam, avait clairement indiqué que Sara Oualy est le meilleur candidat. «Avec Sara Oualy, l’athlétisme national sera entre les mains d’un dirigeant ayant une forte personnalité et un plan de développement clair», avait soutenu M. Thiam, réélu en octobre dernier pour un nouveau mandat de quatre ans (2017-2021). Maintenant que M. Oualy vient de prendre les commandes de la Fsa, l’attente est donc grande. Et ce dernier est conscient de cela : «Certes, la Fsa que je suis fier de diriger, c’est un lourd fardeau, mais je suis prêt à relever le défi. Je vais apporter mes connaissances et mes moyens pour permettre à l’athlétisme sénégalais de reprendre sa place d’antan».

A noter qu’ils étaient trois candidats au départ. Par la suite, le médaillé olympique El Hadji Amadou Dia Bâ s’est retiré de la course avant la tenue de l’assemblée générale du 16 décembre dernier afin, dit-il, de préserver l’unité de la famille de l’athlétisme sénégalais.

Ndéné BITEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *