Categories Foot ballSport

SENEGAL-MALI : 2-1… Sadio Mané déplume les «Aigles»

Les «Lions» ont renversé le Mali (2-1) dans les dernières minutes d’un match amical joué, hier, au stade Léopold Sédar Senghor. Un match-test, de grandeur nature, réussi en perspective de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Egypte 2019.

Le Sénégal a démarré ses matches-tests en direction de la Can Egypte 2019 (du 21 juin au 19 juillet) par une victoire. Les «Lions» se sont imposés (2-1) face aux «Aigles», hier, au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar. Mais ce succès fut très difficile à obtenir et le public, qui s’attendait au même récital que lors de la «belle» victoire (2-0) face à Madagascar en match de la sixième et dernière journée de la poule A des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can), devrait être très déçu du spectacle produit sur le pré. En effet, les «Lions» ont fait tout le contraire de ce qu’ils avaient offert au stade Lat Dior de Thiès, samedi dernier. Surtout en première période.

En fait, Aliou Cissé a opté pour une équipe totalement remaniée. Histoire de donner du temps de jeu aux autres. Mais le sélectionneur sénégalais ne les a pas aidés du tout. Il a aligné trois milieux défensifs dans un 4-3-3. Conséquence : les attaquants n’ont jamais été mis dans de bonnes conditions de se mettre en évidence. En l’absence d’un meneur de jeu, c’est Alfred Ndiaye qui a tenté de prendre le jeu en main avec de bonnes relances et une orientation propre en tant que sentinelle. Dès le début, les deux gardiens ont passé une première période tranquille, le jeu ressemblant à des duels, des combats de lutte…

Krépin et Santy donnent le ton

Heureusement pour le public, Aliou Cissé s’était également ennuyé durant ce premier acte. Au retour des vestiaires, il revoit son système et lance Krépin Diatta dans le jeu à la place d’Alfred Ndiaye. Mamadou Loum Ndiaye passe comme sentinelle. Le sociétaire du Fc Bruges commence à poser le ballon, avec l’aide de Santy Ngom qui est sorti du banc, dix minutes plus tard pour se substituer à Keïta Baldé Diao (55e). Les «Lions» retrouvent un peu d’allant mais Mbaye Diagne se paie le luxe de laisser ses chances filer. Il croise trop sa tête sur un magnifique centre de Sada Thioub (58e).

L’attaquant de Galatasaray (Turquie) se blesse sur l’action et cède sa place à Moussa Konaté (60e). Toutefois, ce dernier ne fait pas mieux que Mbaye Diagne en manquant de réflexe sur un centre qui échoue sur ses pieds dans les 5,5 mètres du camp adverse. Les «Lions» le payent cash car le Mali donne une leçon de réalisme. Adama Traoré (Orléans, France), trouvé en profondeur, s’en va battre Alfred Gomis de l’intérieur du pied gauche (0-1 ; 72e).

Et Sadio Mané changea tout

C’est la réponse qui prouve que les «Aigles» sont de bons sparring partners. Ils ont su changer le cours d’un match, même quand ils sont dans un moment faible. Mais celui du Sénégal viendra de Sadio Mané. La star du pays a tout renversé. Rentré dans le dernier quart d’heure, le Liverpuldien n’a mis que 10 minutes pour égaliser. Servi par Krépin Diatta, il a effacé un vis-à-vis avant de battre Mamadou Samassa d’un tir croisé du pied gauche (88e). Son égalisation éveille davantage le public de Senghor.

Mais le Mali a failli gâcher la belle ambiance, en passant à côté de reprendre l’avantage. Le but de Moussa Maréga (Fc Porto, Portugal) a été logiquement refusé pour une position de hors jeu (90e). Derrière, la punition s’avère difficile à avaler. Sur un corner joué à deux avec Krépin Diatta, Sadio Mané trouve Moussa Konaté pour le but du succès (90e +1). L’ancien attaquant de Touré Kunda (actuel Mbour Pc) a juste mis le pied pour dévier un centre millimétré dans les cages. Quelle manière de se rattraper après une nette occasion manquée ! Les Maliens ont beau crier au hors jeu, mais le but est bien valable. Le beau jeu a finalement pris le dessus sur le combat.

Adama COLY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *