SONKO « déchire » la convocation de la Commission Ad hoc

Les députés de la majorité ont boudé le temps de parole de Ousmane Sonko

Après avoir refusé de déférer à la convocation de la Section de recherches de la Gendarmerie suite à la plainte pour « viols répétés » et « menaces de mort » déposée contre lui par Adji SARR, le leader de PASTEF/Les Patriotes a encore réitéré le coup, hier vendredi 19 janvier.

Il a, en effet, refusé de prendre, cette fois-ci, la convocation de la Commission ad hoc de l’Assemblée nationale chargée d’instruire la demande de levée de son immunité parlementaire.

Le gendarme porteur de la convocation est reparti du domicile du député sis à cité Keur Gorgui avec son bout de papier.

Il parait clair qu’Ousmane SONKO n’entend guère faciliter la tâche à ses adversaires qu’il accuse d’être derrière ce qu’il qualifie de « complot ».

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*