Categories PolitiqueSociété

Thiès : L’Imam NDIOUR dénonce les «arrestations massives» et évoque l’affaire Petro-Tim

(CORRESPONDANCE) – La communauté musulmane de Thiès, à l’instar de celles des autres localités du pays, a célébré lundi dernier, la fête de l’Aïd-El-Kébir ou Tabaski commémorant le sacrifice d’Abraham.

Une occasion, pour l’Imam de la mosquée Moussanté, Mame Tafsir Ndiour, de dénoncer les arrestations massives d’opposants politiques, de journalistes et de lanceurs d’alerte. Il invoque l’article 254 du Code pénal qui prévoit et punit l’offense au chef de l’Etat. «Des gens qui n’ont fait qu’émettre leurs opinions sont faussement accusés et embastillés sous la base de cet article comme pour faire fi de l’évidence qui veut que le président de la République et tous ceux qui ne sont pas avec lui ont en commun leur appartenance à ce pays et l’amour qu’ils lui vouent tous. Tous les Sénégalais, de quelque bord qu’ils se situent, nourrissent la même ambition de travailler pour la paix, la stabilité et le développement de ce pays. Même s’ils ne parlent pas le même langage, ils ont tous le même objectif. La diversité est une richesse et nul n’a le monopole du patriotisme». L’imam n’a pas aussi manqué de se prononcer sur la fameuse affaire du pétrole et du gaz qui fait couler depuis quelques temps beaucoup de salive. Pour lui, il est temps que cesse tout ce bavardage qui entoure la question. «Le pétrole a été découvert dans ce pays et est exploité depuis longtemps sans que personne n’en parle car beaucoup l’ignoraient. Arrêtons de considérer cette ressource comme une malédiction. Loin d’être une malédiction, c’est un don de Dieu. Elle devient bénédiction si son exploitation se fait dans une bonne gouvernance et dans la spiritualité », a laissé entendre l’imam Ndiour. Et de poursuivre pour estimer qu’il est une bonne chose que l’on en parle pour qu’il y ait une transparence dans la gestion. Mais, déplore-t-il, que ceux qui maîtrisent la question en parlent. Et dans ce cas, pour lui, le silence de Petrosen sensé être l’organe le mieux averti est des plus inquiétants. Toutes situations qui amènent l’Imam Ndiour à craindre que le Sénégal ne connaisse le même sort que les autres pays pétroliers du continent. Des pays assis sur pétrole et qui se meuvent dans une pauvreté absolue.

 

 

 

 

 

 

 

Sidy DIENG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *