Categories ActualitésSociété

TRANSPORT : L’AFTU menace de perturber le réseau, durant le Gamou

 Le transport des fidèles, pour le Maouloud 2017, risque d’être perturbé. L’Association de financement des transports urbains (Aftu) compte mobiliser tous ses bus Tata durant cette période, en guise de protestation contre l’Etat et leurs employeurs. Leurs doléances sont nombreuses.

Des nuages pèsent sur le transport des fidèles, à l’occasion du Maouloud 2017, célébré dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre. En effet, l’Association de financement des transports urbains (Aftu) compte immobiliser tous ses bus, durant cette période. C’est pour protester contre l’Etat qui a mis en place le Centre d’appui à la professionnalisation des métiers du transport (Captrans) qui, selon l’Aftu, marginalise les travailleurs. Lesquels sont, du reste, affiliés au Syndicat autonome des travailleurs du transport du Sénégal (Saats). «Nous ne voulons pas indisposer les usagers. Mais on va leur montrer que nous pouvons arrêter le réseau, même après le Gamou pour dire à l’Etat que nous ne reconnaissons pas le Captrans qui marginalise les travailleurs. C’est un avertissement à l’Etat. Sinon, nous allons, à l’approche du Gamou, immobiliser les bus Tata. Peut-être que les bus de Dakar Dem Dikk iront desservir les localités où vont se rendre les fidèles, mais les cars Tata sont plus nombreux et ils vont être immobilisés. Si les Tidianes ou le khalife général des Tidianes se fâchent contre les transporteurs, l’Etat sera tenu pour responsable. C’est pourquoi le gouvernement doit régler vite le problème de ces travailleurs avant qu’il ne soit trop tard», prévient Amadou Samb, secrétaire général du Saats.

Ce plan d’actions a été dévoilé au cours d’une assemblée générale tenue ce week-end, à la Cité Sotiba de Pikine-Ouest, siège de la centrale syndicale de l’Union démocratique des travailleurs du Sénégal/Forces ouvrières (Udts/Fo). Dans le même sillage, un sit-in est prévu, ce lundi, devant les locaux du Captrans, à Thiaroye-Sur-Mer. Les transporteurs veulent, à travers cette manifestation pacifique, protester contre leurs dures conditions de travail et d’existence. Des brassards rouges seront affichés dans les bus Tata et même au niveau de certaines entreprises. «Le problème de l’Aftu va créer une bombe sociale. On va déposer un préavis de grève car ce qui se passe est inacceptable. Et l’Etat laisse faire les transporteurs qui maltraitent les 5 600 travailleurs. Car les impôts sur les revenus ponctionnés sur les salaires des travailleurs ne sont pas reversés. Donc, où va ce pays- là ? Ça doit arrêter. C’est donc une bombe sociale qui va exploser d’ici peu car les travailleurs ne tiennent plus», dénonce pour sa part Seyni Mbaye Ndiaye, secrétaire général de la centrale syndicale Udts/O. Ces syndicalistes invitent tous leurs camarades à arborer des brassards rouges, en signe de mécontentement contre leurs employeurs qui, selon eux, ne respectent pas le Code du travail.

 

 

 

Walf Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *